Aller au contenu principal

"Le bio ne suffit plus pour répondre aux attentes en termes de consommation responsable”

Près de neuf Français sur dix souhaitent se tourner vers une consommation responsable mais de nombreux freins existent.  

Le bio est la principale réponse des marques, fabricants et distributeurs face à la demande en consommation responsable
© V. R.

Les Français adoptent une consommation responsable, « qui consiste à considérer l’impact environnemental, économique et social d’un produit, au moment de l’achat et sur l’ensemble de son cycle de vie (production, transport, consommation, recyclage, déchets...) » selon Maxens Pietfroid, insight manager chez Madeinvote1. Mais au moment de l’achat, ce critère arrive loin derrière le prix et les promotions. C'est dans les rayons fruits et légumes, viande et poisson que ce critère se manifeste le plus. 

L’inflation est le principal facteur qui plombe la consommation responsable  

Près de 20% des enquêtés disent ne pas se rendre en GMS généraliste en raison du mode de consommation peu responsable. Des achats plus durables, voilà qui attire plus de 87% des enquêtés mais des freins existent. En premier lieu l’inflation, le manque de choix de produits responsables, le manque d’habitude, le manque de transparence des marques/greenwashing sont aussi cités. 

Les marques et distributeurs proposent surtout du bio pour répondre à la consommation responsable 

Pour les Français interrogés, ce sont surtout les marques et les fabricants qui ont un rôle à jouer pour favoriser la consommation responsable (39%), devant les distributeurs (34%) et les consommateurs (27%). Cependant, les consommateurs estiment que 46% des marques et fabricants et 44% de la GMS ne sont pas assez engagés dans la consommation responsable. L'un des moyens pour ces acteurs est de proposer du bio. Cependant, "le bio ne suffit plus pour répondre aux attentes en termes de consommation responsable”, observe Maxens Pietfroid. La réduction des emballages, les contenants consignés, les produits locaux sont peu représentés.  

 

1/ Enquête : 1000 Français, âgés de 18 ans et plus interrogés du 19 au 21 décembre 2023. Le panel est représentatif de la population en termes de sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle. 

Les plus lus

Camion de la Cooperl
La Cooperl donne un coup au financement du Marché du Porc Breton

La FRSEA Bretagne et la FRSEA Pays de la Loire accusent la Cooperl de mettre à mal l’ensemble des outils collectifs utilisés…

Vaches dans la prairie
Comment vont évoluer les coûts de production de la viande bovine en 2024 ?

Si les prix des gros bovins restent élevés, ils ne sont pourtant toujours pas rémunérateurs pour les éleveurs. Les coûts de…

Cotation du porc en  Allemagne, Production, classe E en €/kg
Porc : un marché en manque d’impulsion à la veille de Pâques 

Le marché du porc européen manque de tonicité à l’approche de Pâques.  

en arrière plan, une étable avec des vaches noir et blanche. Au premier plan, un chercheur en combinaison intégrale avec un masque de protection.
Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir de la contamination humaine par des vaches

La situation sanitaire autour de la grippe aviaire inquiète aux États-Unis. Des vaches malades ont à leur tour contaminé un…

infographie objectifs de la loi Egalim
Que mangent les enfants à la cantine, et qu’en pensent-ils ?

Les menus servis dans les cantines scolaires ne sont pas, en moyenne, conformes aux objectifs de la loi Egalim selon un…

bouverie en abattoir
Vidéo L214 chez Bigard : le ministère remet le contrôle vidéo en abattoir sur la table

L214 a diffusé une enquête filmée dans l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes (Côte d’Or), lors d’abattages halal. Le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio