Aller au contenu principal
Font Size

Le bien-fondé du contrôle des pêches, démontré par la recherche américaine

© PNAS

Une nouvelle étude scientifique démontre que le contrôle de la pêche est bénéfique aux populations de poissons et fait remonter les stocks ; et qu’inversement la pêche intensive les diminue. L’étude, dont le site Seafoodsource.com se fait l’écho, porte sur une trentaine de pays. Cette étude a été réalisée par des chercheurs américains et publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences le 13 janvier. La moitié des pêcheries sont suivies et gérées scientifiquement, rappellent les chercheurs. Le Sud et le sud-Est de l’Asie constituent des zones d’ombre ainsi que la Chine, le Moyen-Orient, l’Amérique centrale et l’Afrique de l’Est. Or, ces régions représentent la moitié des prises mondiales. L’Inde, l’Indonésie et la Chine en représentent 30 à 40%.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le saumon, victime collatérale de la deuxième vague de Covid-19 en Chine

La Norvège a souhaité mercredi pouvoir reprendre les exportations de son saumon vers la Chine après des propos tendant à…

Olivier Le Nezet, président du Comité régional des pêches maritimes de Bretagne. © DR
« Le secteur de la pêche bretonne est toujours à la peine »

Les Marchés Hebdo : La réouverture de la restauration est-elle une bouffée d’air…

 © Capture écran Labeyrie
Robert Labeyrie est décédé

Robert Labeyrie, fondateur du groupe Labeyrie, leader du foie gras et du saumon fumé en grande distribution, est mort ce…

L’engouement pour les produits de la mer tire les importations chinoises

En 2019, les importations chinoises de produits de la mer ont affiché une croissance à deux chiffres pour atteindre 15,…

Produits de la mer : des règles d’étiquetages mal respectées

La mise en place obligatoire depuis le début des années 2000 d’un étiquetage sur le nom commercial, le nom scientifique,…

 © ©FAO/Ali Fuat
La consommation de poissons devrait décélérer d’ici à 2030

La consommation mondiale de poissons devrait progresser de 15% entre 2018 et 2030, soit un net ralentissement de sa …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio