Aller au contenu principal

Lait infantile : la Chine boude l’Australie

 © David Peterson de Pixabay
© David Peterson de Pixabay

Les relations diplomatiques se sont fortement dégradées entre la Chine et l’Australie cette année. De quoi inquiéter les entreprises laitières australiennes, puisque la Chine est leur principal marché à l’export, depuis la signature d’un accord de libre-échange en 2015. Sur les 2,32 milliards de dollars de chiffre d’affaires à l’export du secteur en 2019, FreshAgenda estime que la part de la Chine est de 45 %. Mais sur les neuf premiers de 2020, cette part a reculé à 42 %. En lait infantile, la dépendance est encore plus forte puisque la Chine était le débouché de 90 % des envois australiens en 2018, mais cette part a reculé à 73 % sur les neuf premiers mois de 2020. Un repli qui pourrait bénéficier à l’Union européenne, qui compte pour 70 % des importations chinoises de lait infantile en 2019, mais qui possédait 87 % de parts de marché en 2015, avant l’accord de libre-échange. Alors que l’Australie se positionne sur un segment très haut de gamme en lait infantile (y compris bio), avec un prix moyen approchant 14 000 $/t, supérieur à celui de l’Union (environ 11 000 $), des opportunités s’ouvrent pour les produits européens. Car la querelle entre les deux pays ne semble pas prête de s’arrêter. Même si la Chine n’a pas imposé de droit de douane sur les produits laitiers australiens (comme elle a pu le faire sur le vin par exemple), l’état a encouragé les chinois au boycott. Et ce qui était la force des produits australiens sur le marché chinois, leur origine clairement identifiée et synonyme de qualité, est dorénavant une faiblesse certaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Le lait fait les frais du « bio à tout prix », selon la FRSEA des Pays de la Loire
Le syndicat agricole des Pays de la Loire déplore le début des baisses de prix du lait bio. Il accuse les entreprises et…
Des abattoirs français, espagnols, autrichiens et néerlandais déréférencés par la Chine
L'Ifip informe que certains abattoirs européens ont perdu leur agrément pour exporter vers la Chine.
Inflation générale et pénuries pour les fabricants d’aliments d’élevage
Le Snia, syndicat des fabricants d’aliments composés, annonce des hausses inévitables de l’alimentation animale et signale le…
Veau de boucherie : les prix ont résisté à l’été

Les cours des veaux de boucherie ne se sont pas effondrés cet été, contrairement aux deux années précédentes. Cette…

Lactalis a réalisé 23 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour les produits laitiers en 2020.
Le français Lactalis devient numéro 1 mondial du lait
Le chiffre d’affaires pour les produits laitiers de Lactalis a dépassé pour la première fois en 2021 celui de Nestlé, selon un…
Christophe Fénart, président-directeur général de Nutridry. © Nutridry
[Mis à jour] Nutridry rachète la société Mada Foodservice
Comme nous l'annoncions en juin dernier, Nutridry a acquis Mada Foodservice, la troisième opération depuis la création du groupe…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio