Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

La restauration en gestion directe cherche des partenaires

Un nouvel espace « Réseau » occupera le centre du Salon de la restauration collective en gestion directe. Ce salon national, organisé par le Comité de coordination des collectivités (CCC), se tiendra le mercredi 26 mars à Paris. Il aura lieu cette fois à la Porte de Versailles, et non plus Porte de Champéret. La circulation y sera meilleure et l'affluence, espère-t-on, plus importante. La plateforme «Réseau» se veut une « boîte à outils » au service des acteurs de la restauration collective, du cuisinier au gestionnaire de site.

Des gestionnaires et autres experts régionaux du réseau CCC y feront part de leurs expériences en matière d'équilibrage des menus, de lutte contre le gaspillage, d'approvisionnement, de développement durable ou encore de formation. Les interprofessions Interbev pour les viandes bovine et ovine, Interfel pour les fruits et légumes, ainsi qu'Ina-porc pour la viande de porc, y présenteront leurs initiatives. À 15 heures se tiendra une conférence intitulée : « Le rôle de la restauration collective en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire. »

Selon Anne Plantié Roux, déléguée générale pour l'Île-de-France et en charge de la communication de CCC France, la lutte contre le gaspillage passe d'abord par l'éducation des convives. Certains restaurants, par exemple, mettent en scène ce que représente le pain non consommé. « On en est à la prise de conscience », commente-t-elle. Elle pense que la recherche de moins de gaspillage peut faire évoluer la demande des services de restauration en gestion directe, et que les fournisseurs peuvent adapter leur offre à cette préoccupation, grâce à un travail en réseau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-…

Les chaînes et groupes de restauration génèrent 36 % du chiffre d’affaires de la RHD. © Patrick Cronenberger
Une tendance structurelle à la hausse, en dehors du Covid-19
En croissance continue ces dernières années, le marché de la consommation hors domicile a récemment vu de nouveaux acteurs se…
Christophe Hardy, dirigeant de Cheville 35 et SocoDN. © DR
Cheville 35 : « ce jeudi matin, les ventes se sont fortement ralenties »
Grossiste en viandes, Christophe Hardy a perdu une partie de son activité. Il continue de fournir les détaillants grâce à une…
Sofiprotéol participe à l’émergence d’une leader du négoce agricole breton

Sofiprotéol (filiale investissement du groupe Avril) et Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels s’engagent aux côtés…

119 millions de dollars pour aider Cuba face au changement climatique

Le Comité de direction du Fonds vert pour le climat a approuvé hier le financement à hauteur de 119 millions de dollars d…

Philippe Villevalois, directeur de l'Ifria Centre-Val de Loire. © DR
Ifria Centre

Philippe Villevalois, délégué général de l’association régionale des entreprises agroalimentaires du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio