Aller au contenu principal

[Edito] Jusqu’à quand !

Le Conseil national de la résilience alimentaire organisait le 8 avril dernier une matinée débat sur la résilience alimentaire. Outre la présentation de différentes initiatives sur le pourquoi, le quoi et le comment, il a aussi été dévoilé le premier baromètre consacré à la thématique de la résilience alimentaire. Le premier confinement a mis en lumière une résistance forte de notre chaîne alimentaire, mais la question en filigrane de cette journée : Jusqu’à quand ? Jusqu’à quand peut-on estimer que notre modèle alimentaire tiendra ? La France a une diversité agricole incroyable. Quel pays peut s’enorgueillir d’avoir sur son territoire tant de productions variées, du lait, de la viande de toutes espèces, des fruits et légumes, des céréales, du vin… ? On se doit de préserver cette incontestable richesse, en soutenant les agriculteurs, en maintenant des outils de transformation partout sur le territoire, en assurant une chaîne de valeur irréprochable entre chaque maillon. Oui, la France a un modèle résilient et le prouve depuis de nombreuses années. Mais des signes de faiblesse apparaissent, mis en avant par ce tout premier baromètre de la résilience : une spécialisation trop forte de certaines régions, créant des dépendances et fragilisant le système alimentaire, entre autres. Alors que faire ? Régionaliser les systèmes alimentaires, créer davantage de liens entre les différentes instances de décision (collectivité, région, organisations agricoles, etc.) sont des pistes de réflexion évoquées. L’enjeu est vaste : il implique des problématiques de nutrition et de santé, d’accès à une alimentation de qualité pour tous, de politiques d’urbanisme et de transformation rurale. La volonté politique y est pour beaucoup, mais pas seulement. Certains acteurs de l’alimentaire ont déjà pris en main ce sujet de la diversification des productions au niveau régional. Le défi est grand !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

© Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

© Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Bilan du marché du porc en 2020

En 2020, le marché du porc en France a été marqué par la…

A la flambée des prix des matières agricoles, s'ajoute celle sur les emballages de toutes sortes, avec en plus un risque de pénurie. Une situation estimée "inédite et historique" par les filières concernées. © Olivier Robinet / Rougié
La hausse des matières premières met en difficulté l’agroalimentaire
Blé, maïs, colza, tournesol, arômes, poudre de lait, emballages en plastique, en carton… La liste des matières premières qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio