Aller au contenu principal

[Edito] Jusqu’à quand !

Le Conseil national de la résilience alimentaire organisait le 8 avril dernier une matinée débat sur la résilience alimentaire. Outre la présentation de différentes initiatives sur le pourquoi, le quoi et le comment, il a aussi été dévoilé le premier baromètre consacré à la thématique de la résilience alimentaire. Le premier confinement a mis en lumière une résistance forte de notre chaîne alimentaire, mais la question en filigrane de cette journée : Jusqu’à quand ? Jusqu’à quand peut-on estimer que notre modèle alimentaire tiendra ? La France a une diversité agricole incroyable. Quel pays peut s’enorgueillir d’avoir sur son territoire tant de productions variées, du lait, de la viande de toutes espèces, des fruits et légumes, des céréales, du vin… ? On se doit de préserver cette incontestable richesse, en soutenant les agriculteurs, en maintenant des outils de transformation partout sur le territoire, en assurant une chaîne de valeur irréprochable entre chaque maillon. Oui, la France a un modèle résilient et le prouve depuis de nombreuses années. Mais des signes de faiblesse apparaissent, mis en avant par ce tout premier baromètre de la résilience : une spécialisation trop forte de certaines régions, créant des dépendances et fragilisant le système alimentaire, entre autres. Alors que faire ? Régionaliser les systèmes alimentaires, créer davantage de liens entre les différentes instances de décision (collectivité, région, organisations agricoles, etc.) sont des pistes de réflexion évoquées. L’enjeu est vaste : il implique des problématiques de nutrition et de santé, d’accès à une alimentation de qualité pour tous, de politiques d’urbanisme et de transformation rurale. La volonté politique y est pour beaucoup, mais pas seulement. Certains acteurs de l’alimentaire ont déjà pris en main ce sujet de la diversification des productions au niveau régional. Le défi est grand !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Au 1er janvier 2022, chaque élevage devra se doter d'un référent bien-être animal
Le journal officiel du 29 décembre institue la désignation d’un responsable du bien-être animal dans chaque élevage d’animaux de…
Prix du beurre : les professionnels de la BVP appellent à l’aide
Les professionnels de la boulangerie-viennoiserie-pâtisserie alertent sur l’explosion du prix du beurre et des difficultés d’…
La Coopération laitière fait le point sur les coopératives laitières françaises.
Prix du lait : La FNPL dénonce les pratiques "illégales" de Sodiaal
La FNPL dénonce dans une lettre ouverte la pratique illégale du groupe Sodiaal de pratiquer un correctif sur le prix du lait lié…
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
Volaille : repli des coûts de l’aliment en décembre 
La baisse du maïs temporise les hausses en blé et soja.
Un couple d’éleveurs va créer un abattoir de bovins bio à la ferme
Kathleen et Michel Bremont ont obtenu une aide de l’Europe et de la région Normandie pour financer près du tiers de leur projet d…
Produits laitiers : disponibilités serrées
Produits laitiers : disponibilités serrées
Les disponibilités sont insuffisantes en beurre, d'où des prix toujours fermes. Même tendance en poudre et fromage industriel.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio