Aller au contenu principal
Font Size

Ingredia se développe sur les cinq continents


> Matthieu Arguillère, directeur général de Prospérité Fermière-Ingredia.
Spécialiste des ingrédients fonctionnels et nutritionnels, Prospérité Fermière-Ingredia poursuit sa stratégie de partenariat en renforçant sa présence sur le continent nord-américain.

Prospérité Fermière-Ingredia (PFI) figure parmi les principaux leaders européens des ingrédients fonctionnels laitiers. Son savoir-faire reconnu dans le domaine du cracking du lait fait de cette filiale de la coopérative Prospérité Fermière une des références mondiales dans le domaine.

Plus de 91 % du chiffre d'affaires de PFI est issu des ingrédients laitiers, répartis entre trois business units. Il y a d'abord le marché des commodités pour la production de poudre de lait entier et le lait UHT utilisant environ 250 millions de litres de lait (en forte progression grâce à l'Asie).

Le deuxième métier concerne la production de protéines natives, destinées à la nutrition santé et à la nutrition infantile. Enfin, il y a les bioactifs ou non-laitiers ainsi que les molécules destinées à la nutrition-santé comme le Lactium, le produit phare de PFI.

Création d'une coop avec des fermiers de New York

En décembre 1973, cette coopérative réussit la première mondiale de l'hydrolyse du lactose. Elle crée le département Prospérité Industries, en 1975, pour commercialiser ses ingrédients laitiers auprès de groupes comme Unilever, Nestlé, Kraft-Jacob Suchard, Danone ou Häagen-Dazs. Et négocie ses premiers partenariats en 1988 avec le Suisse Cremo, pour la production de caséines micellaires. C'est le véritable démarrage de l'expansion d'Ingredia, société anonyme créée avec l'Union laitière normande en 1991. Depuis, elle n'a cessé de développer ce type de partenariats industriels à travers le monde, que ce soit avec Candia-Sodiaal ou avec la coopérative australienne Tatura (en 2004).

Sur un plan commercial, Ingredia dispose d'une filiale à Singapour ainsi qu'aux États-Unis et d'un bureau commercial à Dubaï (2007). « Notre objectif est de renforcer nos positions et nos équilibres sur les grandes zones de débouchés », explique Matthieu Arguillère, directeur général qui souhaite doubler de taille d'ici à 2020, tant en volume de lait traité qu'en chiffre d'affaires. Il vient d'annoncer « un partenariat fort » avec la création d'une coopérative avec des fermiers américains dans l'État de New York. « Ils se sont réunis pour construire une usine non loin de la ville de Syracuse, et qui devrait travailler une collecte d'environ 200 millions de litres de lait », explique Matthieu Arguillère.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jean-Luc Perrot, directeur de Valorial. © Valorial
« Viser à la définition de produits sains, bons et pas chers est un bon défi »

Les Marchés Hebdo : De votre place, observez-vous des signes d’un changement de…

 © DR
Tereos se redresse depuis juin

Le groupe sucrier Tereos, qui a vu ses ventes reculer de 4 % au premier trimestre de son exercice décalé 2020/2021 du…

 © Nielsen
Vrac : des achats entre parenthèses pendant le confinement

Les produits en vrac ont été fortement affecté par la crise sanitaire avec des achats en net recul pendant la période de…

Bonduelle sauve son année malgré la fermeture de la restauration

Les ventes du groupe Bonduelle ont progressé de 2,8 % lors de son exercice 2019-2020, malgré un trimestre en repli en…

L’activité d’Elior quasiment divisée par deux d’avril à juin

Le groupe de restauration collective Elior a vu son chiffre d'affaires chuter de près de moitié au troisième trimestre de…

Foodtech : ce qui attire le capital

« Qui parle d’une crise dans le financement de startups de la foodtech ? », interroge DigitalFoodLab dans sa dernière…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio