Aller au contenu principal

Energie : que va apporter "l'amortisseur électricité" aux PME et TPE en 2023

Face à la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement vient de préciser les modalités de « l’amortisseur électricité ». Il bénéficiera aux TPE, PME et aux collectivités dès le 1er janvier 2023.

Pylone à haute tension électricité
© Pixabay

Jusqu’à présent, les petites et moyennes entreprises devaient passer par le guichet d’aides pour faire face à la hausse de leur facture énergétique. Cela va changer dès le 1er janvier 2023, tout du moins pour l’électricité. Pour le gaz, il faudra toujours passer par le guichet d'aides.

Evoqué par le gouvernement fin octobre, le dispositif « amortisseur électricité » a été officiellement présenté le 29 novembre aux fournisseurs d’électricité. Il sera disponible jusqu’à la fin de l’année 2023. En voici les modalités.

Pour qui ?

Il visera :

  • toutes les entreprises appartenant à la catégorie PME, c’est-à-dire faisant un chiffre d’affaires de moins de 50 M€, et occupant moins de 250 personnes, avec total de bilan n’excédant pas 43 M€ ;
  • toutes les TPE qui ne sont pas éligibles au bouclier tarifaire sur les tarifs réglementés de vente, c’est-à-dire les TPE ayant une puissance contractualisée strictement supérieure à 36 kVa.
  • l’ensemble des collectivités locales, leurs groupements, les associations à but non lucratif et établissements publics opérant dans un secteur non concurrentiel, et ce quelle que soit leur taille.

Comment en bénéficier ?

Les entreprises concernées devront confirmer à leur fournisseur d’électricité qu’elles relèvent du statut de PME.

En revanche, une PME électro-intensive ne sera plus éligible au guichet d’aide au paiement des factures d’électricité en 2023, qui sera recentré sur les ETI/grandes entreprises électro-intensives.
Le guichet d’aide aux paiements des factures de gaz restera lui bien accessible à l’ensemble des entreprises en 2023. Les critères de ce guichet ont été simplifiés dès le 19 novembre, précise le gouvernement.

Comment est-il financé ?

Le projet de loi de finance 2023, tel qu’adopté en première lecture à l’Assemblée nationale, prévoit une enveloppe de crédits budgétaires pour l’amortisseur électrique de 3 milliards d’euros.

Concrètement, l’État prend en charge une partie de la facture d’électricité dès lors que le prix souscrit dépasse un certain niveau de prix.

Appliqué directement par les fournisseurs d’énergie, l’amortisseur électricité est une réduction de prix qui se traduira dans la facture d’électricité des entreprises ciblées dès janvier prochain, explique le gouvernement.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Egalim 3 : le projet de loi du député Descrozaille en procédure accélérée
Le gouvernement a engagé une procédure d’examen accélérée le 21 décembre 2022 sur la proposition de loi visant à compléter Egalim…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio