Aller au contenu principal

Emmanuel Macron veut soutenir les abattoirs de proximité

« Les difficultés qu'on a aujourd'hui n'ont rien à voir avec le Ceta ! », a déclaré Emmanuel Macron, vendredi lors de sa visite surprise au Somment de l’élevage, à Cournon. « Notre problème aujourd'hui est que nous ne savons pas valoriser correctement ce qu'on produit, a-t-il lancé aux éleveurs. On va devoir investir pour aider la filière, mais il faut que les producteurs s'organisent pour ne plus dépendre des gros acheteurs ». Et de fustiger la baisse du prix des broutards « de 15 à 20% en juillet ». « C'est à nous de nous réorganiser, d'investir (...) il n'y a pas de fatalité » a martelé le président qui a souhaité « qu'on arrête » le système français tournant autour d'un seul acteur dominant dans le monde de la viande, le groupe Bigard. « Il y a un acteur qui vous achète la viande au prix le plus bas possible pour faire sa rentabilité, il faut qu'on arrête avec ce système » a-t-il dit. « On est des couillons nous-mêmes » a lancé le président. Emmanuel Macron a proposé aux représentants de la filière bovine que l'Etat investisse dans des abattoirs « dans quelques bassins où les mecs sont prêts à se structurer », en utilisant le grand plan d'investissement agricole annoncé dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl quitte la Fict et Culture Viande sur fonds de désaccord sur les CVO
Après avoir quitté l'Inaporc, la Cooperl décide de quitter la Fédération des industriels charcutiers-traiteur et Culture Viande,…
Pourquoi certains Français veulent consommer moins de viande
Pour sa santé, pour faire des économies, pour la planète, pour des raisons éthiques, les motivations pour diminuer la…
[Mis à jour] Nitrites : Yuka fait appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris
Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé en faveur de la Fict dans l'affaire qui l'opposait à Yuka, sur les nitrites et…
L’Ania demande une hausse des prix alimentaires
L’Ania alerte sur la hausse des prix des matières premières et demande sa répercussion sur les prix agroalimentaires finaux qui…
Lait bio
Lait bio : hausse de la collecte de 8 % au premier trimestre

La France a collecté 292 millions de litres de lait bio au premier trimestre 2021 selon FranceAgriMer, 8 % de plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio