Aller au contenu principal

Egalim 2 : quels produits agricoles sont exemptés de contrat écrit ?

Dans un décret publié au Journal officiel de la République française le 28 décembre, le ministère de l’Agriculture liste les produits et les catégories de produits pour lesquels le contrat de vente ou l’accord-cadre peut ne pas être conclu sous forme écrite.

Un décret publié le 28 décembre au JORF fixe les produits et catégories de produits agricoles exemptés de contrat écrit.
© J.Chabanne

Le décret n° 2022-1668 du 26 décembre 2022 fixant les produits et les catégories de produits agricoles pour lesquels le contrat de vente ou l'accord-cadre peut ne pas être conclu sous forme écrite a été publié au Journal officiel de la République française le 28 décembre.

Entrant en vigueur dès le lendemain de sa publication, ce décret vient compléter l’article 1er de la loi Egalim 2, impliquant l’obligation de contractualisation entre les producteurs et leurs premiers acheteurs.

En octobre 2021, il était déjà question d'absence de contractualisation pour les les grossistes et les marchés aux bestiaux.

Pour les produits cités dans ce décret, la contractualisation peut se formaliser sans écrit. " En créant un nouvel article R. 631-6-1, le texte ainsi publié fixe la liste des produits agricoles ou catégories de produits agricoles pour lesquels le contrat de vente conclu entre le producteur du produit et son premier acheteur ou l'accord-cadre conclu entre le producteur et l'organisation de producteurs dont il est membre ou l'association d'organisations de producteurs reconnue à laquelle appartient l'organisation de producteurs dont il est membre peut ne pas être conclu sous forme écrite ", est-il écrit.

Les catégories de produits exemptés

  • céréales,
  • riz,
  • sucre,
  • fourrages séchés,
  • semences,
  • huile d’olive et olives de table,
  • lin et chanvre,
  • fruits et légumes,
  • produits transformés à base de fruits et légumes,
  • bananes,
  • certains vins,
  • plantes vivantes et produits de la floriculture,
  • alcool éthylique d’origine agricole,
  • produits de l’apiculture,
  • et d’autres produits comme les légumes à cosse secs, écossés, même décortiqués ou cassés, ou les pommes de terre à l’état frais ou réfrigéré, ou encore certains piments.

Toute la liste est disponible dans le décret.

Seuil de chiffre d'affaires

Par ailleurs, le décret n° 2022-1669 du 26 décembre 2022 vient fixer les seuils de chiffre d'affaires annuel en dessous desquels les dispositions de l'article L. 631-24 du code rural et de la pêche maritime ne sont pas applicables.

Ainsi, tout producteur de produits agricoles réalisant un chiffre d'affaires annuel inférieur à 10 000 euros pour un produit agricole considéré n'est pas soumis à l'obligation de conclure un contrat écrit prévue à l'article L. 631-24 susmentionné pour la vente de ce produit.

 

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio