Aller au contenu principal

[Édito] Quand le CNRS évoque l’agriculture bio

© Pixabay

« Le CNRS vient de découvrir l’agriculture biologique… bonne nouvelle », telle a été l’une des premières réactions sur les réseaux sociaux à la suite de la publication de l’étude menée par Gilles Billen, biogéochimiste et directeur de recherche au CNRS, sur l’agriculture biologique. Selon cette étude, un système agroalimentaire biologique et durable pourrait être mis en place en Europe pour nourrir la population en 2050, pour « exporter encore des céréales vers les pays qui en ont besoin pour l’alimentation humaine et, surtout, pour permettre de diminuer largement la pollution des eaux et les émissions de gaz à effet de serre par l’agriculture ». À deux conditions, et non des moindres : opter pour une alimentation moins carnée et redévelopper le système de polyculture-élevage. Les professionnels de l’agriculture biologique ont en tout cas sauté sur l’occasion pour mettre en avant les bienfaits de celle-ci. Laure Verdeau, directrice de l’Agence bio, n’a pas manqué de republier sur les réseaux sociaux cette étude. « Quand le CNRS réfléchit à un monde plus bio, on est rassurés sur la transition alimentaire. Demain sera plus bio ! » a-t-elle tweeté le 21 juin, en taguant notamment le think-tank Iddri et l’Ademe. La Fnab, de son côté, a préféré ajouter à son tweet : « Si on s’en donne les moyens politiques. » Au moment où les discussions sur la politique agricole commune et sa déclinaison en France sont toujours en cours, une étude telle que celle-ci peut redonner quelques arguments aux défenseurs d’un soutien plus fort des États au développement de l’agriculture biologique en France, comme en Europe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Agricool rejoint Vif-Systems et dévoile les raisons de son échec
La start-up promouvant l’agriculture urbaine, en redressement judiciaire, est reprise par le réseau de fermes verticales VIF-…
Faute de repreneur, Matines ouvre un projet de cessation d’activités
La société Matines annonce, le 2 juin, s’engager dans un projet d’arrêt programmé de ses activités. A ce jour, seul le site…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
Avec l’arrêt de Matines, la filière œuf dans l’incertitude
Matines a annoncé jeudi l’arrêt programmé de ses activités, seul un site fait l’objet d’une procédure de reprise pour l’instant,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio