Aller au contenu principal

Cholet va investir 5,4 millions d’euros dans une nouvelle cuisine centrale

La commune va se doter en 2024 d’un outil dimensionné pour produire 4 000 repas par jour.

Les travaux de la future cuisine centrale de Cholet débuteront en 2023.
© Ville de Cholet - visuel concours - non contractuel - Michot Architectes

La Ville de Cholet (49) va se doter d’une nouvelle cuisine centrale sur la zone d’activités du Cormier. Son outil de production actuel, déjà sur cette zone, date de 1989. Devenu obsolète, il produit chaque jour près de 3 000 repas pour les restaurants scolaires de Cholet et du Puy-Saint-Bonnet, les accueils de loisirs, les structures Petite enfance, les résidences autonomie et les bénéficiaires du portage de repas à domicile. Le nouveau site, d’une superficie de 1 400 m², sera dimensionné pour préparer 4 000 repas par jour, livrés en liaison froide sur une cinquantaine de sites.

Intégration d’une légumerie

La nouvelle cuisine centrale répondra aux nouvelles exigences réglementaires, celles de la loi EGalim principalement, mais également à de nouveaux besoins et à de nouvelles pratiques.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
Avec l’arrêt de Matines, la filière œuf dans l’incertitude
Matines a annoncé jeudi l’arrêt programmé de ses activités, seul un site fait l’objet d’une procédure de reprise pour l’instant,…
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio