Aller au contenu principal

Après l’année 2021 catastrophique
Cerise, pêche, abricot : retour à une production normale

Pour les fruits à noyaux, les récoltes s'annoncent bien plus normales cette année.

© Philippe Gautier-FLD (photo d'archive)

200 000 tonnes de pêches, 134 000 tonnes d’abricots, 35 000 tonnes de cerises, la production française de fruits à noyaux retrouve des niveaux proches de la normale en 2022, après une année 2021 catastrophique, marquée par le gel, selon les dernières prévisions d’Agreste. La production de pêche bondirait ainsi de 20 % sur un an (-3 % par rapport à la moyenne quinquennale). Celle d’abricot progresserait de 127 % et serait même 22 % au-dessus de la moyenne des cinq dernières années. « Après deux années de très faibles productions, 2022 marque le retour à des rendements plus conformes au potentiel de production » précise Agreste. Même tendance en cerise dont la récolte pourrait bondir de 129 % et dépasser de 12 % sa moyenne 2017/2020. Les surfaces en production sont stables en pêche, en repli en abricot (-9 % sur un an) et en cerise (-4 % sur un an).

Au niveau européen, la production d’abricot de 2022 augmenterait de 31 % par rapport à la faible récolte de 2021, mais sans atteindre le niveau moyen 2016-2020 (- 8 %), le rebond est attendu à 15 % en pêche, loin de la moyenne quinquennale (-19 %), selon Agreste qui relaie le medFel.

Le début de campagne de l’abricot a bien commencé, avec une faible concurrence espagnole, conséquence de la baisse de production du pays, et une bonne demande, dopée par la météo.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Pourquoi les prix records des bovins ne sont pas encore suffisants pour les éleveurs allaitants
Malgré des prix des gros bovins à des niveaux jamais vus, l’amont de la filière bovine fait toujours face à des difficultés…
cotation Atla du beurre cube (€/t)
En ingrédients laitiers, les approvisionnements vont être compliqués à la rentrée
Avec la collecte laitière qui reste en retrait, les fabrications de produits laitiers industriels pourraient bien être…
Bio : la Cour des Comptes entre dans le débat sur la HVE
Le rapport sur le soutien à l’agriculture biologique de la Cour des Comptes juge la politique menée insuffisante, tant au niveau…
Le lait conventionnel mieux payé que le bio en avril
Le lait conventionnel a été payé 5 €/1000 litres de plus que le bio en avril, selon Agreste.
vache canicule
[Canicule 2022] La collecte laitière va souffrir de la vague de chaleur
Alors que la production de lait de vache en France est déjà en repli cette année, l'épisode précoce de canicule ne va pas…
Négociations commerciales : énième alerte de la filière porcine
Inaporc alerte sur l’effet ciseaux qui met à mal toute la filière française, notamment des éleveurs qui vendent à perte. Un seul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio