Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Associées, les PME forment un grand compte


> Stéphanie Zampieri, dirigeante de la société Economiz.
Une dizaine d'industriels de Moselle sont en train de créer un GIE achat pour faire jouer la concurrence. Consommables, services, ingrédients mais aussi énergie. Car à plusieurs les tarifs de l'électricité et du gaz baissent.

Acheter grouper pour acheter moins cher : un groupement d'intérêt économique achat (GIE) est en cours de création en Moselle, à l'initiative de l'Agria Lorraine, et devrait voir le jour en janvier prochain. Un peu plus d'une dizaine d'entreprises sont engagées dans la démarche. « Essentiellement des PME et des TPE, qui n'ont pas de services achat et les moyens de négocier. Ce n'est d'ailleurs pas toujours la partie économique la plus importante, c'est aussi le gain de temps dans les achats que permet ce type de structure », explique Olivier Fabre, chargé de projet du pôle agroalimentaire. Actuellement, l'Agria Lorraine travaille sur les contrats juridiques et élabore le cahier des charges de la plateforme informatique qui permettra à chaque entreprise de gérer ses commandes, mais aussi la documentation associée. « L'idée est que cette structure soit la moins contraignante possible », note Olivier Fabre.

Les entreprises ne sont pas solidaires les unes des autres dans leurs achats. Elles jouent juste sur l'effet du nombre pour avoir des prix négociés auprès de leurs fournisseurs. Libre à elles ensuite d'acheter via le GIE ou non.

Pour le gaz, les tarifs peuvent baisser de 15 %

” À l'interface, l'entreprise de gestion d'achats Economiz s'attèle à obtenir des prix négociés aux membres du GIE Achat. Blouses, bottes, charlottes, emballages carton, assurances… « Les entreprises pourront acheter via le GIE un peu de tout, mais seulement des produits et services non stratégiques », expose Olivier Fabre. Le GIE achat permettra également de négocier des tarifs à la baisse pour l'énergie. « L'idée c'est de faire jouer la concurrence avec le levier volume », explique Stéphanie Zampieri, dirigeante de la société Economiz. Car avec des petits contrats d'énergie, les industriels n'ont pas accès à des tarifs préférentiels. Regroupés, la situation est différente. « Avec ce GIE, on arrive dans une formule de prix où le mégawatt est moins cher, puisque nous devenons un grand compte », poursuit-elle.

Si les sites sont proches, ce qui est le cas ici, « les fournisseurs considèrent alors qu'il s'agit d'un unique point de livraison ». Les prix vont donc être intéressants, « autour de 6 % moins cher ». Même chose pour le gaz, puisque « les tarifs peuvent baisser de 15 % », conclut-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-…

Les chaînes et groupes de restauration génèrent 36 % du chiffre d’affaires de la RHD. © Patrick Cronenberger
Une tendance structurelle à la hausse, en dehors du Covid-19
En croissance continue ces dernières années, le marché de la consommation hors domicile a récemment vu de nouveaux acteurs se…
Christophe Hardy, dirigeant de Cheville 35 et SocoDN. © DR
Cheville 35 : « ce jeudi matin, les ventes se sont fortement ralenties »
Grossiste en viandes, Christophe Hardy a perdu une partie de son activité. Il continue de fournir les détaillants grâce à une…
Les achats de produits responsables

D’après le Baromètre de la transition alimentaire 2019, sondage Opinion Way réalisé pour Max Hevelaar France, le secteur…

119 millions de dollars pour aider Cuba face au changement climatique

Le Comité de direction du Fonds vert pour le climat a approuvé hier le financement à hauteur de 119 millions de dollars d…

Philippe Villevalois, directeur de l'Ifria Centre-Val de Loire. © DR
Ifria Centre

Philippe Villevalois, délégué général de l’association régionale des entreprises agroalimentaires du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio