Aller au contenu principal

Cotations
Après la flambée, place à la stabilité pour les prix des volailles à Rungis

Les cours de la plupart des viandes de volailles sont stables à Rungis. En revanche, les prix sont en hausse sur un an.

© VC

En semaine 2, les cours de la majorité des volailles étaient stables à Rungis. Ce marché est traditionnellement calme en cette période de l’année. Un bon équilibre entre l’offre et la demande permet la reconduite des cours sur la majorité des viandes de volaille, indique le RNM.

Le filet de canard de barbarie fait partie des exceptions : le prix a augmenté de vingt centimes en l’espace d’une semaine. Par ailleurs, à 12,5 €/kg, il est en hausse sur un an. A la même semaine en 2022, le kilo de filet de canard de barbarie était de 10,7 euros. Cette hausse du prix n’est pas un cas isolé. A 6,8 €/kg depuis le 25 novembre 2022, le prix du filet de dinde a pris 1,3 euro en un an. Celui du poulet entier prêt à cuire France standard a pris 65 centimes en un an. Il stagne au prix de 3€/kg depuis le 10 juin 2022. En pintade entière prête à cuire France label, le prix au kilo a augmenté de 1,35 € en un an.

La grippe aviaire et la hausse des coûts de production continuent de réduire l’offre et de faire progresser les prix. D’après les derniers chiffres communiqués, par l’interprofession de volaille de chair Anvol, les mises en place continuent de reculer sur un an. Entre septembre 2022 et septembre 2021, elles ont fléchi de 9,4 % en pintade. En novembre, en un an, les mises en place de dinde ont baissé de 3,7 %. En revanche, en octobre sur un an, elles ont progressé en poulet (+ 6,2 %).

Les plus lus

Viande : Sicaba se place en redressement judiciaire
La Sicaba s’est placée le 2 février en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Cusset. La hausse de l’énergie…
vaches allaitantes
De combien va baisser la production de viande bovine en 2023 ?
L’Institut de l’élevage livre ses prévisions 2023 sur le marché de la viande bovine. Les disponibilités françaises vont rester en…
Les mauvais résultats du bio en 2022 en 7 chiffres
La FCD dresse dans sa note mensuelle un bilan négatif des ventes de produits biologiques en 2022.
Grippe aviaire : onzième foyer dans le Gers et une nouvelle suspicion
Un onzième foyer de grippe aviaire été confirmé le 22 janvier dans le département du Gers et une nouvelle suspicion était en…
Frédéric Chartier, président du groupement de producteurs Armor œufs depuis avril 2022.
Pourquoi Armor Œuf veut renégocier ses contrats ?
Face à la hausse des coûts de production des œufs, notamment de l’énergie, l’amont de la filière œuf est sous tension. Entretien…
Egalim 3 : la proposition de loi Descrozaille passe le cap de la commission des Affaires économiques
En commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale, les députés ont adopté le projet de loi Descrozaille visant à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio