Aller au contenu principal

Pac - L’association CIWF dénonce un PSN qui va « subventionner l’élevage intensif »

L’association CIWF défend un élevage durable et se prononce clairement contre le Plan stratégique national en cours de finalisation. Selon l’organisation, la déclinaison française de la Pac ne prévoit « aucune mesure pour soutenir les pratiques d’élevage vertueuses pour le bien-être animal ». Bien au contraire, c’est « pire », juge l’ONG puisque le plan prévu par la France ne permet pas d’exclure l’élevage intensif des aides qui seront attribuées à partir de 2023.

L’association CIWF dénonce le manque de prise en compte des pratiques d’élevage vertueuses pour le bien-être animal dans le Plan stratégique national (PSN).
© Dominique Poilvet

Le 23 novembre, la nouvelle Pac a été adoptée par le Parlement européen. Le futur règlement entrera en vigueur en 2023 et le texte doit désormais être validé par les Etats membres de l’UE.

La France finalise actuellement son Plan stratégique national (PSN) et une consultation du public est ouverte en ligne jusqu’au 12 décembre.

Pas de « critère sur les conditions d’élevage des animaux »

L’association CIWF (Compassion in world farming) qui milite pour un élevage durable, a publié le 22 novembre, un avis négatif sur le plan que prépare la France. Ce plan ne prévoit selon elle « aucune mesure pour soutenir les pratiques d’élevage vertueuses pour le bien-être animal » mais surtout « il ne permet pas d’exclure l’élevage intensif des montants attribués » aux agriculteurs dans le cadre de la Pac. Le texte prévoit une attribution des aides de base du premier pilier « quel que soit le système de production » dénonce l’ONG. L’association estime donc que le PSN va permettre de « subventionner l’élevage intensif ».

Le dispositif de l’Eco-régime est jugé, lui, « très faible au niveau environnemental » par l’association qui souligne que la certification prise en compte par le PSN ne « prévoit aucun critère sur les conditions d’élevage des animaux ».

Pour les aides couplées, l’association note une évolution de leur attribution qui ne va pas assez loin. Selon elle, « les troupeaux laitiers en zéro-pâturage ainsi que les centres d’engraissement des jeunes bovins pourront bénéficier de ces aides ».

 

 

Les plus lus

Glyphosate : le document judiciaire sur « les pisseurs involontaires » que veut à tout prix récupérer la FNSEA Centre-Val-de-Loire

Des membres du réseau FNSEA en Centre-Val-de-Loire ont tenu une conférence de presse lundi 20 novembre 2023. Ils cherchent à…

panneau de la ville St Martin-Lauguépie retourné
Panneaux retournés : qui est derrière cette opération qui se répand en France ?

Depuis trois semaines, des panneaux à l’entrée des villes sont retournés. Qui est à l’origine de cette opération de…

Couple de personnes âgées se promenant dans la campagne avec en arrière fond des vaches dans un champ
Retraite agricole : quel impact a la réforme des retraites pour les agriculteurs ?

A quel âge pouvez-vous partir à la retraite ? Pourrez-vous partir plus tôt ? Quel sera le montant de votre retraite ? Pour…

Photo illustrant le documentaire "Familles de paysans" de karine Le Marchand
« Cliché, mensonger, condescendant » : ce que les agriculteurs reprochent au documentaire de Karine Le Marchand

« Familles de paysans 100 ans d’histoire », diffusé sur M6 le 27 novembre, a rencontré un succès d’audience. Mais qu’en ont…

portrait
Nathalie Delagnes, éleveuse bio et présidente de Biolait : « Ce qui m’intéresse, c’est que le producteur puisse avoir davantage de pouvoir »

Nathalie Delagnes est agricultrice en production laitière bio dans l’Aveyron. Elle est aussi présidente de la SAS Biolait…

Centre ville de Lessay vue du ciel
Les tracteurs empêchés de traverser Lessay : manifestation d’agriculteurs contre Stéphanie Maubé

L’interdiction aux tracteurs d’emprunter des rues de la commune de Lessay dans la Manche déclenche la colère d’agriculteurs…

Publicité