Aller au contenu principal

Vincent Chatellier

Les Marchés Hebdo : Où et dans quelles proportions s’exprime la croissance de la demande de produits laitiers dans le monde ?
Vincent Chatellier :
Après avoir augmenté de 126 milliards de litres entre 2000 et 2010 (+ 21 %), la consommation mondiale de lait devrait progresser de 150 milliards de litres (+ 22 %) sur 2010-2020, selon les estimations de la FAO et de l’OCDE. Cette demande supplémentaire s’opérera surtout en Asie du Sud-Est et, dans une moindre mesure, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud et en Afrique du Nord. En 2010, les pays en développement absorbaient déjà, sur le plan mondial, 85 % de la poudre de lait entier, 66 % des produits laitiers frais, 63 % du beurre, 49 % de la poudre de lait écrémé, mais seulement 23 % des fromages. Ils resteront les principaux moteurs de la croissance de la demande.

LMH : L’Europe pourra-t-elle augmenter sa consommation ?
V. C. :
Les travaux prospectifs de la direction générale de l’Agriculture et du Développement rural (DG-Agri) prévoient dans l’UE à 27 une hausse de la consommation (en volume) de fromages (+ 9 %), de poudre de lait entier (+ 9 %) et même de beurre (+ 1 %). Mais cette augmentation est liée à la croissance démographique, pas à la consommation par habitant. Sauf pour les fromages, dont les Européens de l’UE-27 consommeront 17,3 kg par an en 2020 contre 16,2 kg par an en 2010.

LMH : Après la sortie des quotas laitiers, la France aura-t-elle les capacités à se développer ?
V. C. :
La France restera un grand pays laitier, comme l’Allemagne. Dans les vingt prochaines années, elle pourrait produire 4 à 5 milliards de litres supplémentaires, moyennant des choix dans l’affectation des sols. Mais le prix de vente des céréales ne doit pas être trop élevé et les entreprises laitières doivent poursuivre leur restructuration et développement pour être plus performantes à l’exportation, en particulier en fromage. Ailleurs en Europe, l’Espagne, l’Italie, le Royaume-Uni sont déjà déficitaires en lait, les Pays-Bas sont proches de la saturation et l’Irlande, très ambitieuse, part d’un volume de 5,5 milliards de litres, à peine plus important que celui collecté en Bretagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio