Aller au contenu principal

Une pénurie d’œufs sans précédent en Europe

Bien qu’une détente s’amorce depuis la fin mars, jamais la TNO (tendance nationale officieuse) de l’œuf destiné à l’industrie, réalisée et publiée par Les Marchés, n’a connu de tels sommets. Elle atteint aujourd’hui plus de deux fois et demie sa valeur de mars 2011. L’entrée en vigueur des nouvelles normes européennes de bien-être des poules pondeuses au 1er janvier 2012, en dépit des dérogations nationales, a entraîné une pénurie sans précédent à l’échelle européenne, entraînant en moyenne 75 % de hausse à travers l’Union. Jusqu’en mars, les circuits de distribution de l’œuf de consommation ont absorbé sans faillir leur part du marché. La pénurie s’est concentrée sur l’industrie productrice d’ovoproduits, qui fournit œuf liquide, omelettes et œufs durs à l’industrie alimentaire et à la restauration. Les prix des ovoproduits ont flambé de 230 % entre le 1er décembre et la mi-mars. Si l’indice officiel de l’œuf entier liquide est passé de moins de 100 à 110 en un an, il « n'a pas encore enregistré la hausse qui est programmée par les industriels de l'œuf au 1er avril », souligne la fédération des grossistes en produits laitiers et avicoles (FNCPLA). Les grossistes livrant des œufs et ovoproduits aux collectivités subissent un « effet de ciseaux insupportable », clame la FNCPLA qui revendique, comme le Syndicat national des industriels et professionnels de l’œuf (Snipo), la revalorisation des contrats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl reprend l’ancien abattoir GAD
Cooperl Arc Atlantique (Lamballe, Côtes d’Armor) a annoncé vendredi soir 2 avril la signature d’un accord par lequel il se porte…
Du Simplement bon au Bio le responsable, Fleury Michon déploie une série d'arguments répondant à toutes les attentes. © Fleury Michon
Jambon : Fleury Michon revoit sa segmentation pour détrôner Herta
Le prix, le goût et l’engagement sociétal sont les trois attentes saillantes de consommateurs de jambon, selon la nouvelle équipe…
Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, s'attend à une ruée dans les restaurants pour leur réouverture. © Adrien Olichon sur Unsplash
Perspectives optimistes pour la restauration post-Covid
Les derniers mois ont été éprouvants pour la restauration, mais le secteur n’a pas autant reculé qu’on aurait pu le craindre,…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Serge Papin a rendu ce jour son rapport à Julien Denormandie et à Agnès Pannier-Runacher. © agriculture.gouv.fr
Serge Papin propose « un prix garanti cour de ferme »

Ex-patron de Système U, et missionné par le gouvernement pour améliorer le cadre des…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio