Aller au contenu principal
Font Size

Une niche de sel de bouche pour les Salins de l'Aude

Abandonnés par les Salins du Midi, les parcs à sel du littoral audois sont remis en production. Il en sort une cinquantaine de tonnes destinées à l'alimentation.

L « es Salins du Midi ne voyaient pas d'un bon œil la remise en service de ces installations qu'ils avaient sacrifiées », confie Patrice Gabanou, qui pilote la nouvelle aventure des Salins de l'Aude. Depuis la reprise, l'activité est divisée en deux pôles, l'un, à vocation industrielle, fournit du sel destiné à assurer la viabilité hivernale sur les routes, l'autre a développé une petite activité de sel de bouche en parallèle de productions ostréicoles. « Autrefois, le roquefort était fait avec du sel de La Palme », rappelle-t-il. Avec quelque 50 t produites par an pour l'alimentation, les Salins de l'Aude ne se sont pas encore attaqué à ce marché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Restructuration chez Pret A Manger, 1000 emplois menacés

La chaîne de restauration rapide Pret A Manger a annoncé hier fermer définitivement 30 de ses sites et réduire ses…

« L’écologie doit être un moteur essentiel du plan de relance »

« L’Ecologie doit être un moteur essentiel du futur plan de relance » et « l’affaire de tous les membres du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio