Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Une consommation à la peine

Depuis plusieurs années, la filière veau de boucherie tente d'adapter son offre à des besoins en contraction sur le marché domestique.

En 2014, la consommation de viande de veau augmente d'un mois sur l'autre. Selon les derniers relevés du FranceAgriMer-Kantar World-panel, les quatre premières semaines de l'année (période P1) les achats de viande fraîche ont, comme l'an dernier, enregistré une hausse à deux chiffres (+14,2 %) par rapport aux quatre semaines précédentes. La période suivante (P2) s'affichait également en hausse (quoique plus modérément à +0,3 %), contrairement à l'an dernier, où la période P2 enregistrait une baisse de 1,1 %. Un changement susceptible de traduire l'avancée du démarrage du Festival du veau cette année à la fin janvier, alors qu'en 2013, il avait débuté en février. Entre 2013 et 2014 néanmoins, les achats reculent de 6,1 % et 4,9 % pour la période P1 et P2 respectivement, preuve que le marché domestique poursuit sa contraction.

Des niveaux de prix élevés

L'an dernier, le Festival du veau avait favorisé les sorties de veaux des ateliers d'engraissement, ce qui s'était traduit par un allègement du poids des carcasses. Ne couvrant pour l'instant que la première partie de la campagne de promotion, les données de FranceAgriMer ne permettent pas d'avancer un pronostic quant à l'impact du festival sur la consommation et la production qui est attendue en recul de 2 % sur l'année, selon l'Institut de l'élevage. Aux dires des professionnels, l'intérêt des consommateurs pour cette viande peine à se relancer cette année, d'où des volumes de vente décevants. À 15,62 euros le kilogramme en moyenne, le veau reste la viande de boucherie la plus chère du rayon avec des prix au détail qui ne cessent de progresser.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-…

Les chaînes et groupes de restauration génèrent 36 % du chiffre d’affaires de la RHD. © Patrick Cronenberger
Une tendance structurelle à la hausse, en dehors du Covid-19
En croissance continue ces dernières années, le marché de la consommation hors domicile a récemment vu de nouveaux acteurs se…
Christophe Hardy, dirigeant de Cheville 35 et SocoDN. © DR
Cheville 35 : « ce jeudi matin, les ventes se sont fortement ralenties »
Grossiste en viandes, Christophe Hardy a perdu une partie de son activité. Il continue de fournir les détaillants grâce à une…
Sofiprotéol participe à l’émergence d’une leader du négoce agricole breton

Sofiprotéol (filiale investissement du groupe Avril) et Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels s’engagent aux côtés…

119 millions de dollars pour aider Cuba face au changement climatique

Le Comité de direction du Fonds vert pour le climat a approuvé hier le financement à hauteur de 119 millions de dollars d…

Philippe Villevalois, directeur de l'Ifria Centre-Val de Loire. © DR
Ifria Centre

Philippe Villevalois, délégué général de l’association régionale des entreprises agroalimentaires du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio