Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Un nouveau laboratoire pour Océania


> Christian Chon (ci-dessus), président-directeur d'Océania et son associé Jean-Luc Chaigneau, pharmacien d'officine, espèrent travailler sur des marchés prometteurs, comme les analyses de l'air ou de gaz avec leur nouvel outil de 900 m2 .
Spécialiste à l'origine des analyses œnologiques, elle se développe sur l'ensemble des liquides alimentaires et les eaux. La société a investi 1,5 million d'euros dans un outil moderne à Vallet.

Les laboratoires d'analyses Océania sont nés en 2003 à Vallet, au cœur du vignoble nantais, de la rencontre de deux hommes. Jean-Luc Chaigneau, pharmacien d'officine, avait lancé dans les années 80 une société d'activités liées à l'œnologie ; et Christian Chon, docteur de l'Université de Nantes, souhaitait créer son entreprise après avoir été responsable de laboratoires chez Messer France et Pierre Fabre.

Les deux associés se sont fixés trois objectifs stratégiques. Le premier, la mise en place d'un laboratoire automatisé et informatisé pour traiter un grand nombre d'échantillons en analyse œnologique. « Nous faisons des journées à 700 échantillons durant les vendanges », indique Christian Chon, président-directeur d'Océania. L'analyse œnologique classique représente 50 % du chiffre d'affaires du laboratoire. À côté, Océania a développé pour le secteur vitivinicole des services à plus forte valeur ajoutée : analyses des défauts organoleptiques, d'arômes, des bouchons, des contaminants, des résidus de pesticides… En troisième, le développement sur d'autres secteurs d'activité porteurs, l'agroalimentaire et l'environnement. Le laboratoire réalise des analyses d'eau douce et résiduaires pour des collectivités, des industriels et des particuliers. Dans l'alimentaire, il est devenu un « spécialiste des analyses de liquides », capable de traiter l'ensemble des rayons de la GMS, surtout pour la MDD : vins, cidres, jus, sodas, sirops… Océania est accrédité sur sept programmes Cofrac, le dernier en date étant la bière.

UNE CROISSANCE EXTERNE RÉGULIÈRE

Sur le marché de l'analyse, « on reste fragile en étant petit », constate Christian Chon, le président-directeur des laboratoires Océania. D'où la stratégie de croissance externe rapidement déployée par la société. Océania a repris en 2004 l'activité laboratoire de Berger Œnologie dans le Maine-et-Loire. Puis s'est renforcé sur ce département en acquérant en 2006 les activités laboratoires de la Sev Parfait et de Terrena. En 2010, Océania a fait une incursion dans le Bordelais en prenant la ma-jorité du Centre Œnologique Aquitain à Cenon. Christian Chon souhaite désormais acquérir un laboratoire dans le Sud-Est. Sofralab et Terrena ont fait leur entrée au capital d'Océania à hauteur de 26,6 %.

Gain de parts de marché

Porté par un contexte réglementaire et sociétal favorable, une offre diversifiée et la croissance externe, les laboratoires Océania avancent depuis dix ans au rythme d'une croissance à deux chiffres. De 400 000 euros à la création, le chiffre d'affaires a grimpé à 1,6 million d'euros, auxquels on peut ajouter les 650 000 euros du laboratoire bordelais. L'ensemble réalise 500 000 analyses sur 90 000 échantillons par an et compte 35 salariés.

Océania engage une nouvelle étape de son développement à Vallet. La société a investi 1,5 M€ dans la construction et l'équipement d'un laboratoire de 900 m2 , contre 300 m2 pour l'ancien. « Nous disposons d'un bel outil pour l'analyse microbiologique, les analyses fines, l'environnement, tous les secteurs en croissance », apprécie Christian Chon. Un outil qui permettra de travailler sur des marchés au potentiel prometteur, comme les analyses de l'air ou de gaz. « Au cœur de la connaissance métiers », réactif et proche de ses clients, Océania est en gain de parts de marché, notamment en GMS, indique son directeur. Le laboratoire s'investit aussi dans la R&D sur des sujets d'actualité : la mortalité des ceps de vigne, la recherche des allergènes… Après une année 2013 à +8 %, encore marquée par la mauvaise récolte 2012, Christian Chon vise pour les prochaines années une croissance à 10 à 15 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © Jkoopmanschap pour ABTexel
La chaîne logistique alimentaire mise à rude épreuve
Contraintes sanitaires, augmentation des volumes, retours de livraison à vide…, la chaîne d’approvisionnement alimentaire est…
 © fr.maps-china-cn.com
Reprise du fret maritime en Chine

D’après les informations de l’ambassade de France en Chine a transmises à FranceAgriMer, l’activité des principaux ports…

François Vallée, directeur marketing et communication de Comerso © DR
Comerso redoute une hausse des stocks des GMS
Le spécialiste du déstockage d’invendus alimentaires Comerso redoute une croissance des stocks des GMS après les ruptures des…
Certaines références d'emballage sont sous-utilisées, d'autres sont surutilisées. © DR
La filière emballage tourne à plein régime
Les entreprises d’emballages agroalimentaires ont répondu présent lors du pic de consommation avant confinement et parviennent à…
Alexis Degouy, délégué général de l’union des entreprises de Transport et logistique de France. © DR
« La chaîne logistique est capable de répondre pourvu qu’on se parle »

Les Marchés Hebdo : Comment la chaîne logistique va-t-elle s’adapter à la crise du…

Le film Nature Fresh sur un plateau de carton recyclable. © DR
Un film étirable compostable pour les produits frais
L’équipementier Fabbri et l’industriel de la chimie BASF lancent un film étirable apte au compostage domestique et industriel. À…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio