Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Tendance toujours ferme sur les graines

La récolte nord-américaine est maintenant terminée et les conditions climatiques sont favorables en Amérique du Sud au développement du soja. Les cours, malgré une offre abondante et la baisse du pétrole, restent bien orientés y compris en colza.

Le dernier rapport de l'USDA (département américain à l'agriculture) confirme pour la énième fois la lourdeur des fondamentaux. La récolte de soja est achevée aux États-Unis. La production américaine est aujourd'hui estimée à 107,73 millions de tonnes (Mt).

Face à cette offre abondante, la demande de graines ne faiblit pas. La trituration US fonctionne à plein régime et surprend même les observateurs par sa vigueur. Du côté des exportations, les dernières inspections des chargements révèlent un rythme élevé des ventes américaines. La réticence des producteurs sud-américains à céder leurs graines n'est sans doute pas étrangère à cette situation. Ce dynamisme de la demande intervient en plus à un moment crucial de soudure, qui traditionnellement pousse les prix vers le haut.

Mais compte tenu de la taille record des récoltes, que ce soit au nord ou au sud du continent américain (les récoltes brésilienne et argentine qui accusent du retard sont tout de même estimées à 94 Mt et 55 Mt respectivement par le ministère américain de l'Agriculture), ces facteurs haussiers sont relégués au second plan. Ils impriment de temps à autres des mouvements de hausse des prix, mais sans parvenir à changer la tendance. Dernier élément négatif pour le marché des oléagineux, et plus particulièrement pour celui des huiles, les cours du pétrole continuent à se dégrader. Les pays de l'Opep vont-ils réagir pour enrayer cette longue série de baisse des prix ? D'après les analystes, rien n'est moins sûr. L'Agence internationale de l'énergie a demandé à l'Organisation de ramener sa production à 29,2 millions de barils/jour pour rééquilibrer le marché, mais les membres du cartel sont loin d'être unanimes sur la question. Alors que les gros exportateurs refusent de réduire leur production, les petits membres, à bout de souffle, attendent cette réduction avec impatience.

Demande d'huile en retrait

Sans grande surprise, les cours du colza, toujours volatils, évoluent dans un tunnel étroit essentiellement en fonction de la tendance imprimée par le marché du soja. La trituration, surtout allemande, semble être en proie à une demande d'huile en retrait qui l'incite à suspendre une partie de son programme de colza au profit du soja. Sur le plan de l'approvisionnement, en France, si les disponibilités de graines restent confortables, le marché est tendu sur le rapproché. Contrairement aux autres graines oléagineuses, le tournesol n'a pas à faire face au problème d'offres excédentaires. Bien au contraire, avec le regain de tension dans l'est de l'Ukraine, les prix du tournesol se consolident.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Evolution des cours des principales céréales
L’épidémie de coronavirus fait chuter les cours du blé tendre
Le blé tendre français cumule les éléments baissiers – recul des bourses mondiales et chute des cours du pétrole, sur fond d’…
L’essor de Covid-19 entraîne un nouveau recul des cours
Dans un contexte de crainte de récession de l’économie touchée par le coronavirus, le blé tendre limite les pertes pour le moment…
Evolution des cours du colza
Hausse des cours du colza, dans le sillage du soja
La Chine a de nouveau commandé du soja en provenance des États-Unis, et des restrictions logistiques sont observées dans les…
Evolution des cours des principales céréales
Les grains français parviennent à maintenir leurs cours
Alors que les conséquences de la pandémie de Covid-19 perturbent les échanges, les prix des céréales françaises restent tenus à l…
Chicago : le blé au plus haut

Le cours du blé coté à Chicago a atteint mercredi son plus haut depuis fin janvier alors que la demande nationale et…

 © Jean Nantueil
Chicago : repli en panique autour du coronavirus

Le marché agricole a suivi la même tendance qu’à Wall Street, lourdement lesté par l’incertitude ambiante face au…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio