Aller au contenu principal
Font Size

Système U : « Noël reste une parenthèse »


> Les rayons frais seront au cœur de l'animation commerciale chez U.
Huîtres, foie gras, saumon… dans les étals, les produits phares n'ont rien de surprenant. L'inconnue pour les distributeurs, c'est plutôt de savoir quand les consommateurs vont faire leurs achats. Témoignage.

N « oël, faut pas le rater ». Cette déclaration de Thierry De-souches, responsable des relations extérieures de Système U, résume assez bien l'atmosphère qui règne chez les distributeurs en ce début du mois de décembre. Pour l'évènement le plus important de l'année, où une grosse partie du chiffre d'affaires des enseignes est en jeu, Système U est assez ” confiant. « Malgré la crise, Noël reste une sorte de parenthèse au niveau de la consommation alimentaire », remarque Thierry De-souches. « Même si les consommateurs vont faire attention à leur porte-monnaie, ils continueront à acheter les produits de fête traditionnels : foie gras, huîtres, saumon, volaille… ». Depuis plusieurs années, Système U propose des menus complets, de l'entrée au dessert, à commander dès le début du mois et à venir retirer la veille des fêtes. Compétitifs d'un point de vue financier, ils rivalisent avec les produits à préparer soi-même, « signe que les consommateurs font attention à leur budget », selon Thierry Desouches.

Le drive a du mal à tirer son épingle du jeu

Des prévisions difficiles

« Cette année, le réveillon tombe un mercredi. Nous nous attendons à ce que les achats alimentaires soient effectués à partir du samedi 20 », précise le porte-parole de Système U. « Mais il est très difficile de faire des prévisions. » Pour éviter que les consommateurs concentrent leurs achats la veille des fêtes pour profiter des promotions, comme cela s'est passé l'année dernière, c'est un peu la « course au calendrier ». Les distributeurs l'ont anticipé et ont proposé, très tôt, des offres commerciales. Les enseignes U ont choisi de miser sur les cadeaux. « Afin d'attirer les consommateurs, les hypermarchés proposent des réductions importantes sur les jouets », annonce Thierry De-souches. Avec le même objectif, l'enseigne porte aussi une attention particulière à ses prospectus. « Cette année, nous allons distribuer de gros catalogues, tournés vers les produits de fête. » Les rayons frais, comme la poissonnerie, le fromage à la coupe et la boulangerie-pâtisserie seront au cœur de toute l'animation commerciale, « mais chaque magasin décide de ses propres animations ». Dans toute cette effervescence de fin d'année, le drive a quant à lui du mal à tirer son épingle du jeu, car « les consommateurs veulent toucher et pouvoir choisir leurs aliments de fête ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jean-Luc Perrot, directeur de Valorial. © Valorial
« Viser à la définition de produits sains, bons et pas chers est un bon défi »

Les Marchés Hebdo : De votre place, observez-vous des signes d’un changement de…

 © DR
Tereos se redresse depuis juin

Le groupe sucrier Tereos, qui a vu ses ventes reculer de 4 % au premier trimestre de son exercice décalé 2020/2021 du…

Bonduelle sauve son année malgré la fermeture de la restauration

Les ventes du groupe Bonduelle ont progressé de 2,8 % lors de son exercice 2019-2020, malgré un trimestre en repli en…

 © Nielsen
Vrac : des achats entre parenthèses pendant le confinement

Les produits en vrac ont été fortement affecté par la crise sanitaire avec des achats en net recul pendant la période de…

L’activité d’Elior quasiment divisée par deux d’avril à juin

Le groupe de restauration collective Elior a vu son chiffre d'affaires chuter de près de moitié au troisième trimestre de…

Foodtech : ce qui attire le capital

« Qui parle d’une crise dans le financement de startups de la foodtech ? », interroge DigitalFoodLab dans sa dernière…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio