Aller au contenu principal

Steak haché : Bigard adopte un procédé industriel américain

Grâce à une nouvelle technologie venue des États-Unis, Bigard propose un steak haché au plus proche de l'offre d'une boucherie traditionnelle.

Sur un segment en recul de 3,9 % en volume en 2013, la marque Bigard lance en septembre une nouvelle offre de steak haché, baptisée « Mon haché boucher ». Cette proposition se veut être au plus proche de ce que le consommateur peut trouver dans un commerce de détail. Pour se faire, la marque a équipé ses usines de Quimperlé (Bretagne) et de Rognonas (Bouches-du-Rhône) d'un nouveau procédé utilisé par des industriels de la viande aux États-Unis. Il permet de reproduire au plus près la forme et la texture d'un steak haché sorti du hachoir d'un boucher traditionnel, se félicite la marque. À basse pression, ce process permet de préserver les fibres verticales de la viande. « Ce nouveau procédé permet de préserver le fondant du steak haché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Knorr affichera des recommandations de portion à compter du deuxième trimestre 2021 © DR
Unilever adopte une nouvelle approche d’information nutritionnelle

Le groupe Unilever tente une nouvelle approche « complète » d’information nutritionnelle pour les produits de sa marque…

 © Minakem
Minakem récompensé pour sa réutilisation des déchets végétaux

Société spécialisée dans la production de principes actifs pour l’industrie pharmaceutique, Minakem a reçu le prix Pierre…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio