Aller au contenu principal

Stabilité du soja et du colza sur le court terme

Le complexe oléagineux – soja et colza – reste stable cette semaine. La graine de soja brésilien n'est toujours pas en quantité dans les ports et la situation monétaire se dégrade en Argentine.

Le marché du soja qui, en milieu de semaine dernière, montrait des signes de faiblesse retrouve quelques couleurs sur la base principalement de la dégradation de la situation monétaire en Argentine. Avec une monnaie qui s'est dépréciée de près de 19 % depuis le premier janvier, on comprend mieux le comportement des producteurs qui refusent de vendre leurs marchandises. Ceci étant les perspectives de production sont toujours excellentes au Brésil. Et dès que la graine sera disponible en quantité dans les ports, le marché s'attend à des annulations d'achats de la Chine en graines US pour basculer sur l'origine Amérique du Sud. L'équilibre est donc précaire et sauf accident climatique, le soja devrait reculer dans les mois qui viennent. Les cours du tournesol s'effritent nettement cette semaine avec des triturateurs peu présents et une offre mer Noire toujours très importante.

Selon l'interprofession des protéagineux (Unip), l'activité a repris en douceur sur le marché du pois standard avec une petite demande intérieure. Certains fabricants, peu nombreux, ont un cahier des charges où figure l'incorporation de pois. À l'export intra-UE, on signale une demande récurrente (en l'occurrence de la Belgique) pour de faibles volumes, mais les offres sont difficiles à trouver. 360 5 4 3 2 1 52 51 50 49 48 47 46 45 44 43 42 41 40 39 38

Si les prix du tourteau de soja restent très élevés, ceux du blé fourrager ont baissé durant ce mois. En conséquence, les niveaux acheteurs de fabricants susceptibles d'être intéressés par le pois se sont repliés, s'écartant des prix proposés par les vendeurs. Sur le marché du pois jaune pour l'export, l'activité a redémarré courant semaine dernière avec la présence de quelques intérêts acheteurs. De rares lots ont été traités à 265 €/t rendu Rouen pour du févrer-mars, niveau qui reste acheteur actuellement. La plupart des vendeurs jugent néanmoins ce prix peu attractif, comparativement à celui du pois standard.

Petite demande à l'export en féverole de qualité alimentation humaine

En féverole qualité alimentation humaine pour l'export, une petite demande est récemment réapparue sur une base de 305-307 €/t rendu Rouen pour du février-mars, avec encore peu de concrétisations. Cependant, les vendeurs devraient revenir sur le marché car il reste des lots à commercialiser. Les acheteurs égyptiens, après une longue absence, semblent à nouveau manifester de l'intérêt pour la féverole française. Les disponibilités anglaises s'amenuisent et leurs prix se sont raffermis, de sorte que l'écart avec ceux de la féverole française, plus chère, s'est sensiblement réduit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Evolution des cours des principales céréales
Hausse des cours du blé tendre sur un marché intérieur très calme
La demande internationale en blé, actuellement très active, apporte du soutien aux cours. L’activité reste très limitée sur le…
Difficultés à l’export du blé français, malgré une demande mondiale active

Alors qu’ils étaient globalement baissiers depuis mi-juillet, les cours mondiaux du blé ont rebondi mi-août, sous l’…

Chicago : le soja au-dessus des 10 dollars

Le cours du principal contrat de soja échangé à Chicago a dépassé le seuil des 10 $ mercredi à la clôture, porté par des…

Evolution des cours des principales céréales
Progression des cours du blé tendre et du maïs
L’activité est assez limitée, notamment à l’exportation, pour laquelle les céréales à paille sont peu compétitives et peu…
Le café coule avec des mouvements spéculatifs et une demande en berne

Les cours du café ont cédé du terrain cette semaine, pénalisés par des mouvements spéculatifs et dans un marché toujours…

Chicago : le soja au plus haut en plus de deux ans

L’USDA a fait part d’une nouvelle commande passée par Pékin pour quelques 264 000 tonnes de soja. 360 500 tonnes de soja…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio