Aller au contenu principal
Font Size

Soja et colza : fermeté en disponible

Alors que la récolte de soja est maintenant terminée aux États-Unis et que les semis vont bon train en Amérique du Sud, le marché du soja qui soutient celui du colza fait de la résistance.

La récolte record est terminée aux États-Unis. Reste maintenant à acheminer la graine dans les usines et dans les ports. La logistique américaine est majoritairement mobilisée sur le pétrole et le gaz de schiste, créant des tensions. Au Brésil, les semis sont terminés, ce qui devrait là aussi, sauf accident climatique, conduire à une belle récolte que les pluies actuelles pourraient favoriser. Ces mêmes pluies, en revanche, perturbent et retardent les semis en Argentine et d'aucuns craignent un report vers d'autres cultures. Les cours demeurent soutenus, toujours portés par les achats chinois conséquents. Les analystes considèrent que la Chine profite des prix actuels pour reconstituer ses stocks. Le marché du colza en France et en Europe bénéficie à plein de la tendance imprimée par le soja. Il est également soutenu par la perspective de surfaces moins importantes en Europe pour la récolte 2015. Ceci étant, la graine continue à naviguer dans une fourchette étroite et ne passe pas la barre des 340 euros la tonne. L'huile est fortement pénalisée par la chute des cours du pétrole qui ont atteint un point bas historique fin novembre. Sur le début décembre, l'or noir semble vouloir se stabiliser. L'huile de palme, la plus dépendante du complexe pétrolier, poursuit son recul, ce qui n'est pas de bon augure. Sur la scène internationale, le recul de la production australienne ne permet pas aux cours de progresser, les stocks canadiens assurent un bilan confortable. Selon l'interprofession des protéagineux (Unip), après l'envolée relative des prix du tourteau de soja, des intérêts acheteurs se sont manifestés sur le marché du pois standard durant le mois de novembre, mais sans beaucoup de concrétisations. Le négoce et quelques fabricants ont procédé à des achats. Une petite demande du Nord-UE est également réapparue. Mais les offres sont étonnamment peu nombreuses.

Le pois concurrence le maïs

Les cours du pois standard ont sensiblement progressé, conséquence de la fermeté des prix du tourteau de soja, mais aussi de la hausse du blé fourrager. L'écart de prix entre pois et blé fourrager en rendu Centre Bretagne s'est un peu réduit, mais reste très élevé : +66/69 €/t. À noter que le prix du maïs décote fortement (de l'ordre de - 15 €/t) par rapport à celui du blé, ce qui ne favorise pas l'achat de pois (association maïs + tourteau de soja au détriment de la formule blé + pois). Sur le marché de la féverole qualité alimentation humaine pour l'export, les acheteurs restent confrontés à un manque d'offres présentant un taux maximum de 5 % de grains bruchés. Paul Varnet

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © JC Gutner
La hausse de l’euro et les prévisions de surfaces russes pèsent sur les cours céréaliers

Les cours des céréales à paille françaises se sont repliés en début de semaine, dans le sillage d’Euronext, plombé par…

Le sucre est recherché

Les cours du sucre se sont appréciés cette semaine, de concert avec d’autres matières premières agricoles (cacao, café…

 © JC Gutner
Chicago : le blé en repli au lendemain d’une forte hausse

Le blé américain avait grimpé mercredi à son plus haut en trois mois sur fond de prévisions d’offre mondiale en baisse.…

 © Jean Nantueil
Chicago : le maïs en hausse après une commande chinoise record

L’achat de plus de 1,9 million de tonnes de maïs par la Chine, confirmé par le gouvernement américain, représente le…

Céréales : vers un repli des envois français en 2020/21

FranceAgriMer a publié des premières prévisions pour la campagne commerciale 2020/21 qui démarre pour les céréales à…

 © https://www.maxpixel.net/
Chicago : le blé se replie face à une offre plus abondante

Les cours du blé coté à Chicago ont terminé en baisse lundi alors que les récoltes s’annoncent un peu plus abondantes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio