Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Rendez-vous


> À l'initiative d'Alain Ducasse, 1 000 chefs répartis dans le monde devraient célébrer un repas à la française le 19 mars.
Laurent Fabius déploie sa stratégie de gastrono-diplomatie

Redonner du lustre à la gastronomie française fait partie des six chantiers prioritaires du Conseil de promotion du tourisme mis en place par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius en septembre.

Les chefs Alain Ducasse et Guy Savoy, rapporteurs de ce sujet, ont déjà fait des propositions et les mesures se mettent en place. Le 2 février prochain, le lancement du célèbre guide rouge aura lieu dans les salons du quai d'Orsay à Paris.

Un mois et demi plus tard, le 19 mars, sous l'impulsion d'Alain Ducasse et de Laurent Fabius, sera organisée « Goût de France/Good France » une opération planétaire à la manière des Dîners d'Épicure d'Auguste Escoffier au début du XXe siècle, indique le ministère des Affaires étrangères. « Il y a mille manières de savourer la France, nous allons montrer ce qu'est l'excellence culinaire française, à partir de repas simples », annonce Laurent Fabius dans une vidéo (http: //int.rendezvousenfrance.com/fr /gout-france-good-france).

L'idée : plus de 1 000 chefs répartis sur les cinq continents célébreront la gastronomie française en invitant le public à partager un « dîner français ». Au menu : « une entrée froide, une entrée chaude, un poisson ou crustacé, une viande ou volaille, un fromage français (ou une sélection), un dessert au chocolat, des vins et un digestif français ». « J'ai demandé aux ambassades de s'y associer », précise le ministre.

Les repas devront être en harmonie avec la saisonnalité et le côté local, souligne le chef Alain Ducasse. Le prix du menu sera à la discrétion du restaurant et chacun s'engagera à reverser 5 % des ventes à une organisation non gouvernementale locale œuvrant pour le respect de la santé et de l'environnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-…

Les chaînes et groupes de restauration génèrent 36 % du chiffre d’affaires de la RHD. © Patrick Cronenberger
Une tendance structurelle à la hausse, en dehors du Covid-19
En croissance continue ces dernières années, le marché de la consommation hors domicile a récemment vu de nouveaux acteurs se…
Christophe Hardy, dirigeant de Cheville 35 et SocoDN. © DR
Cheville 35 : « ce jeudi matin, les ventes se sont fortement ralenties »
Grossiste en viandes, Christophe Hardy a perdu une partie de son activité. Il continue de fournir les détaillants grâce à une…
Les achats de produits responsables

D’après le Baromètre de la transition alimentaire 2019, sondage Opinion Way réalisé pour Max Hevelaar France, le secteur…

119 millions de dollars pour aider Cuba face au changement climatique

Le Comité de direction du Fonds vert pour le climat a approuvé hier le financement à hauteur de 119 millions de dollars d…

Philippe Villevalois, directeur de l'Ifria Centre-Val de Loire. © DR
Ifria Centre

Philippe Villevalois, délégué général de l’association régionale des entreprises agroalimentaires du…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio