Aller au contenu principal

[Edito] Réconcilier citoyen et consommateur

Consommation responsable

« Les Français ont déjà largement pris conscience des questions environnementales », explique Philippe Moati, cofondateur de l’Obsoco, à l’issue d’une enquête réalisée en ligne en septembre 2020 auprès d’un échantillon de 3 851 personnes. « Une dynamique en faveur de la consommation et des modes de vie responsables est en marche et ne se limite pas au stéréotype de l’“écolo-bobo” », selon lui. 61 % des Français soulignent le fort niveau de conscience de la gravité de la situation environnementale, au point d’appeler « des changements radicaux afin de produire et consommer moins mais mieux ». Pour les Français, consommer responsable passe par : la gestion des déchets et le recyclage, l’achat local pour l’alimentation ou encore la réduction des déchets. Certains comportements responsables apparaissent déjà largement acquis. C’est le cas du tri des déchets pratiqué par 91 % des personnes interrogées, de la consommation de produits biologiques ou équitables ou encore du faire soi-même (49 % font pousser des fruits et légumes, en hausse de 7 points par rapport à 2018, 30 % font des confitures). D’autres comportements témoignent de trajectoires de transition en cours : par exemple 43 % des Français interrogés disent avoir consommé moins de viande, 5 % ont même supprimé la viande (contre 44 % ayant stabilisé leur consommation et 4 % l’ayant augmentée). L’Obsoco note aussi une moindre consommation d’eau en bouteille ou de fruits et légumes exotiques. Une transition qui ne se fait pas sans effort : 59 % des consommateurs disent que c’est difficile de consommer responsable. Le coût, l’insuffisance de l’offre ou encore le manque d’information sont cités comme freins à l’adoption de comportements responsables. L’Obsoco note d’ailleurs un conflit entre le citoyen et le consommateur, 62 % des personnes interrogées déclarant ainsi que le prix reste prioritaire dans les achats alimentaires. « C’est d’abord le consommateur qui parle », pointe Philippe Moati. Les entreprises ont un rôle à jouer pour réconcilier les préoccupations du consommateur et du citoyen et renforcer les modes de vie responsables. Une belle ambition à réaliser pour 2021.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Manifestation à Plérin
Des éleveurs manifestent à Plérin contre la baisse du prix du porc

Des éleveurs de porc, dont certains membres du mouvement les "bonnets roses", ont manifesté leur mécontentement devant les…

Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Nouvelle salve entre Inaporc et Cooperl sur le financement de l’équarrissage
L’interprofession du porc et la première coopérative porcine campent sur leurs positions respectives quant à la Cotisation…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio