Aller au contenu principal

Produits laitiers : hausse de la collecte fin 2004

La fin de l’année 2004 a été marquée par la reprise des collectes de lait, en France comme dans l’Union européenne. Même si la France ne va pas pour autant dépassser son quota, cette augmentation a eu des conséquences certaines sur les fabrications.

Le 17 février dernier s'est tenu le conseil de direction de l'Onilait. Cette rencontre a permis d'aborder divers thèmes, dont la conjoncture actuelle dans le secteur des produits laitiers.

Reprise de la collecte à partir de novembre

Alors qu'en début de campagne 2004/2005 la collecte était en repli de 3 à 5 % selon l'Onilait, elle a augmenté de façon importante à partir du mois de novembre. Ainsi, sur les 10 premiers mois de la campagne 2004/2005, le recul de la collecte serait ainsi de moins de 90.000 tonnes par rapport à la campagne précédente.

D'autre part, à la fin novembre, la collecte cumulée depuis le début de la campagne dans l'UE à 25 était en repli de 0,8 %, mais il est important de distinguer les anciens des nouveaux pays membres. En effet, alors que pour ces premiers l'évolution reculait de 1,3 % (soit - 1 million de tonnes), ces seconds ont relevé une progression de 2,9 % (soit + 310.000 tonnes). Cependant, la reprise de la collecte à partir de novembre n'a pas touché que la France. Ainsi, depuis novembre, l'écart de collecte pour l'Union à 15 s'est réduit.

Selon l'Onilait, la France, l'Espagne et le Royaume-Uni devraient finir la campagne en sous-réalisation. En revanche, la situation reste incertaine aux Pays-Bas et au Danemark. Malgré un retard cumulé à la fin décembre, il est probable que ces pays se rapprochent de leur quota, du fait de la reprise des collectes. D'autre part, le dépassement semble déjà certain en Italie et en Allemagne, ce qui n’est pas le cas pour les nouveaux états membres.

Une reprise non sans conséquence

En Europe, le redémarrage de la collecte a eu des conséquences sur les fabrications. Ainsi, alors que le repli des fabrications de poudres de lait écrémé (PLE) s'élevait à 19,4 % (soit 217.000 tonnes) entre janvier et novembre 2004 par rapport à 2003, cet écart s'est progressivement réduit, du fait du retour à la hausse des livraisons de lait. En France, l'évolution devient même positive, avec une augmentation des fabrications de PLE de + 3,3 % en décembre.

Au sein de l'UE à 15, les fabrications de beurre ont baissé de 1,6 % (soit de 27.000 tonnes) par rapport à 2003. Cependant, à partir du mois d'août, certains pays notent des évolutions positives, compte tenu de l'augmentation des disponibilités en matière première et du fléchissement des poudres grasses. Les plus importantes baisses ont été relevées en France (- 4,8 %, soit - 18.000 tonnes) et aux Pays-Bas (- 12,7 %, soit - 15.000 tonnes). Par contre, une hausse des volumes a été observée au Royaume-Uni (+ 12,9 % soit + 19.000 tonnes).

A propos des fabrications de fromages, elles continuent à progresser. Les plus fortes hausses concernent l'Allemagne (+ 2,5 % soit + 46.000 tonnes) et la France(+ 1,7 % soit + 28.000 tonnes). Dans notre pays, les fabrications ont été dynamiques, surtout en pâtes pressées cuites (+ 3,9 %) et en pâtes pressées non cuites (+ 4,6 %).

Enfin, les poudres grasses, en hausse au premier semestre, sont passées sous leur niveau de 2003 à partir du mois d'août dans la quasi-totalité des pays. En France, le net recul de la production à partir de juillet a compensé la progression observée au premier semestre. Ainsi, fin décembre, l'Onilait notait un repli de 3,4 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril
Le groupe Avril victime d'une cyberattaque [mis à jour]
Le groupe Avril a été victime d'une cyberattaque le 3 novembre. Toutes les entités sont touchées.
Les sites Arrivé en Vendée en grève
Les sites Arrivé Maître Coq en vendée se mettent en grève, ce 4 novembre, à l’appel en intersyndicale de la CFDT, accompagnée de…
A quoi peut-on s’attendre sur le marché du porc en 2022 ?
Cours bas et coûts de production en hausse, les prévisions de l'Ifip sont peu optimistes pour la filière porcine.
[MàJ] Viande bovine : exportations records du Brésil vers la Chine malgré un embargo
Les achats de viande bovine brésilienne par la Chine en septembre ont atteint des records, mais ils devraient rapidement s'…
Lait infantile : fin de l’eldorado chinois
Les importations chinoises de lait infantile marquent le pas, entre la baisse de la natalité et une offre locale qui a su…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio