Aller au contenu principal

Produit en Bretagne lance sa filiale pour l’export

L’association Produit en Bretagne a créé la société Bretagne Excellence pour favoriser l’accès aux marchés internationaux des entreprises. Les 24 premiers produits s’apprêtent à partir pour les marchés européens et le Liban.
En juin 2011, à la demande des entreprises adhérentes, l’association Produit en Bretagne a créé la SAS Bretagne Excellence, une filiale commerciale dédiée à l’agroalimentaire et à l’export qui compte à ce jour 34 actionnaires, membres de l’association. Cette société a pour mission de favoriser l’accès aux marchés internationaux pour les TPE et PME en particulier. Sous le même nom de marque, Bretagne Excellence, ce sont ainsi une quarantaine de produits « premium » qui ont été créés à ce jour par les industriels membres. Ces références sont issues d’appels d’offres lancés auprès des actionnaires et non-actionnaires de Bretagne Excellence, mais tous membres de Produit en Bretagne. Les produits sont testés par la commission export de l’association, qui choisit le meilleur dans chaque catégorie. La première branche concernée est l’épicerie, mais le développement va se faire vers le frais et le surgelé. « Les 24 premiers produits partiront en mars prochain vers les marchés européens et le Liban. D’autres contrats vont être signés sur d’autres pays », précise Jakez Bernard, président de Produit en Bretagne. Il s’agit par exemple de mini-crêpes, soupes, mousse de canard et sardines, sel de Guérande, confiture de fraise de Plougastel, crêpes dentelles, cidres, bière au blé noir, muscadet. Les industriels concernés sont Capitaine Cook, Conserverie des saveurs, la Distillerie des Menhirs, Gonidec, Hénaff, Traou Mad, les Salines de Guérande, Les Vergers du Cap Coz, Loc Maria, Brasserie de Bretagne, Alexis Sauvion, Cidres Le Brun Bigoud. En frais et surgelés, « une quinzaine de références ont été présélectionnées pour être commercialisées au second semestre 2012 », indique Thierry Simonin, président de Bretagne Excellence.

300 produits exportés d’ici cinq ans

Thierry Simonin et Thierry Lambert, directeur général, ont été chargés de gérer la société. Le premier est président du directoire d’Aldouest, distributeur alimentaire du Grand Ouest, et le second a contribué durant 26 ans au développement de l’export de PME-PMI et de filiales de grands groupes tels que Frigécrème, Brossard, Loc Maria ou Rolli. Une assistante commerciale devrait également les rejoindre au cours de cette année. Si l’Europe, et en particulier l’Angleterre, l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, l’Espagne ou le Portugal, a été le premier marché prioritaire, Bretagne Excellence vise aussi l’Asie, le Canada et les États-Unis. Son objectif reste d’exporter à terme jusqu’à 300 produits bretons « premium ». La société espère générer un chiffre d’affaires de 10 à 15 millions d’euros d’ici cinq à sept ans. La création de cette filiale commerciale s’inscrit dans une dynamique plus large pour l’association Produit en Bretagne, qui ambitionne « d’étendre son rayonnement avec l’Europe en particulier, dans une logique d’ouverture et de fédération des autres marques territoriales françaises ». L’association souhaite aussi faire évoluer « sa gouvernance vers plus de transversalité » et renforcer les critères d’admission des entreprises « pour accroître l’engagement territorial » de sa marque régionale.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Manifestation à Plérin
Des éleveurs manifestent à Plérin contre la baisse du prix du porc

Des éleveurs de porc, dont certains membres du mouvement les "bonnets roses", ont manifesté leur mécontentement devant les…

Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

Nouvelle salve entre Inaporc et Cooperl sur le financement de l’équarrissage
L’interprofession du porc et la première coopérative porcine campent sur leurs positions respectives quant à la Cotisation…
UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio