Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Porcs : dans l’attente d’un réveil de la demande

Porcs : Peu de changements la semaine dernière en Europe. Sur le marché de la viande, la demande communautaire est restée correcte, sans plus, la météo encore indécise ne permettant pas d’animer les échanges. A l’export, rien ne bouge. Selon le Marché du porc breton, le dossier russe n’avance pas ce qui continue de pénaliser les grands exportateurs comme le Danemark ou l’Allemagne. A cela s’ajoute le cas de la Pologne, interdite d’export, ce qui continue de freiner ses achats de carcasses, en particulier allemandes. Dans ce contexte, difficile pour les abattoirs de revaloriser les tarifs des découpes et d’accepter des hausses à l’achat. D’autant qu’en amont, si l’offre commence à se résorber, elle reste suffisante, d’où des cours stables en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas, ainsi qu’un prix d’acompte danois bloqué à son plancher. En Espagne, la production est limitée mais les abattoirs manquent de compétitivité sur la scène internationale et font leur pression sur les prix. Le cours moyen fléchit (-0,4 centime).
Le retour annoncé du soleil sur l’Europe laisse des espoirs de commerce plus animé ces prochains jours. Les cours pourraient osciller entre maintien plus aisé et petite fermeté.


Porcelets : Le manque d’entrain des cours des porcs charcutiers dans le nord de l’Europe et les baisses tarifaires dans le sud pèsent sur l’ambiance commerciale du marché du porcelet. A cela s’ajoute une offre peu évolutive à légèrement haussière selon l’État membre considéré, d’où des prix stables à baissiers.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les importations chinoises ont presque triplé en mars, mais la concurrence sur le marché s’intensifie. © DR
Porc : une concurrence renforcée par le Covid-19
Si les importations chinoises de porc ont presque triplé en mars, la concurrence sur le marché s’intensifie, et ce, d’autant plus…
Porc : la baisse de production américaine, positive pour les envois de l’UE vers la Chine ?

Avec la pandémie du Covid-19, au moins six grands abattoirs américains ont fermé leurs portes en avril. Les abattages…

Variations des effectifs de vaches des principaux produtions de l'UE
Recul de la production de l’UE en 2020
Les perspectives restent moroses sur le marché européen de la viande bovine. Pâtissant du recul des cours et des effectifs, la…
Jeunes bovins : le retard d’abattage s’accroît

Face à une demande morose, les abattages de…

 © Vyashini Chokupermal
[Corvid-19] Porc : recours à l’euthanasie face à la morosité du marché aux États-Unis

Confrontées à la baisse d’activité du secteur porcin (d’environ 30 % à 40 %) et à la…

charcuterie
[Confinement] Charcuterie : un marché hétérogène

En mars, les achats de charcuterie des ménages ont progressé de 7,4 % sur un an tandis que les prix sont restés stables…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio