Aller au contenu principal

Porc : l’embellie attendra

Malgré le deuxième meilleur prix du porc fixé en dix ans au Marché du porc breton, les éleveurs s’enfoncent dans la crise avec l’explosion des coûts de production. Entre 15 et 20 % des producteurs affichent un taux d’endettement supérieur à 100 %.

Lorsqu’on lui demande quelle sera la tendance de prix du porc pour l’année 2009, Jean-Pierre Joly esquisse un sourire embarrassé. Le prix cette année sera fonction de « la combinaison de nombreux facteurs : l’offre dans l’Union européenne et dans le monde, la concurrence des viandes de bœuf et de volaille, la situation économique globale, l’évolution de la parité des monnaies… », dit le directeur du Marché du porc breton (MPB) à Plérin dans les Côtes d’Armor, dont les deux cotations hebdomadaires établissent le prix de référence du porc vif en France. En somme, même une boule de cristal n’y verrait rien.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio