Aller au contenu principal
Font Size

Porc : l’Allemagne ajuste sa cotations à la baisse

Porcelets : Le vent de fermeté reste d’actualité sur le marché français, une offre stable à baissière faisant face à une demande plus régulière grâce à l’amélioration de la fluidité du commerce du porc charcutier.
La tendance est aussi haussière dans le reste de l’Union européenne. En semaine 21, le cours moyen des porcelets à travers l’Europe s’installait à 40,24 euros la tête, en hausse de 0,1 % en sept jours et de 1,8 % en un mois. Un niveau qui reste 3,4 % sous celui de fin mai 2015. Pour le Marché du porc breton (MPB), en cumul depuis le début de l’année, il est inférieur de près de 8 % à son niveau de la même période il y a un an, avec des « contrastes saisissants » selon le pays considéré. « En tout état de cause, le début d’année a été complexe » faute de lisibilité quant au prix du porc à moyen terme, souligne-t-on à Plérin, qui précise que « ce cours n’assure toujours pas de rentabilité en naissage, en crise profonde depuis octobre 2014 ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Viande de boucherie : hausse des achats des ménages

Sans surprise, les données du panel Kantar publiées par FranceAgriMer pour le mois d’avril confirment le bouleversement…

Evolution du prix du porc dans l'Union européenne
[Déconfinement] Porc : vers de meilleurs jours en Europe ?
Si les cours du porc européen ont amorcé leur dégringolade en mars, dans le sillage de l’épidémie, le marché semble retrouver…
 © Claudine Gerard
Porc : la production mondiale reculerait de 8 % en 2020

Pour la deuxième année consécutive, la production de viande de porc à l’échelle mondiale est revue à la baisse. La FAO…

Viande bovine : rebond des cours polonais

Alors que les mesures de déconfinement s’assouplissent à travers l’Europe et que la restauration reprend progressivement…

En 2019, le pays a importé près de 2,6 millions de téc, soit une hausse de 36 % par rapport à 2018, selon l’Idele. © Bleuenn Carré Chen
La Chine, premier importateur mondial de viande bovine
« Le marché chinois tire le marché international de la viande bovine », a déclaré l’agroéconomiste de l’Idele Jean-Marc Chaumet…
Agneau : repli de la production du Royaume-Uni

Conséquence de la crise du coronavirus qui a affecté la demande intérieure comme la demande à…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio