Aller au contenu principal

Porc : comment le gouvernement chinois tente de contenir l’inflation ?

La Chine a largement échappé à la vague inflationniste. Toutefois, la hausse du prix du porc pourrait changer la donne. Le gouvernement tente de contenir ce gonflement du prix.  

© B.Carré Chen

Le gouvernement chinois essaie de freiner la hausse du prix du porc. Pour y parvenir, le principal planificateur économique (NDRC) du pays envisage de vendre de la viande de porc congelée issue des réserves de l’Etat, d’après une déclaration mardi, relayée par Bloomberg. Il exhorte également les grands éleveurs de porcs à produire régulièrement et à ne pas accumuler les stocks.  

Actuellement, la hausse du prix du porc se manifeste de deux façons :  

  • A Dalian, les contrats à terme du porc ont atteint leur plus haut niveau en un an  

  • Les ventes aux enchères de viande congelée attirent moins  

 

Un déclin des ventes aux enchères  

 

Les possibles conséquences de l’inflation  

Pour le groupe Goldman Sachs Group Inc, cette stimulation des prix semble être le début d’un cycle qui devrait durer entre trois et quatre ans. Par ailleurs, il estime que la hausse des prix à la consommation pourrait être de 3% supérieur à l’objectif de la Banque Centrale au second semestre de l’année. Cette progression compliquerait les actions mises en place par la Banque populaire de Chine visant à contenir l’inflation.  

Méfiance des producteurs  

Toutefois, les producteurs sont plus réticents. La pandémie puis la guerre en Ukraine ont fait flamber les coûts de l’aliment du porc. Par conséquent, les éleveurs ne réalisent pas de profit. Le seuil de rentabilité est atteint quand le prix du porc est environ six fois supérieur à celui du maïs selon Citic Securities Co. Depuis mars, ce seuil est au plus bas depuis deux ans. Les producteurs stimulent donc moins la production et augmentent leur prix.  

Rapport prix porc/maïs  

Cette tentative visant à contenir le prix du porc n’est pas la première. En 2019, le prix avait atteint des records avec la peste porcine africaine. Le gouvernement chinois s’était initié dans la gestion des troupeaux, avait encouragé les banques à octroyer des prêts et également vendu des porcs issus des réserves de l’Etat.  

Lire aussi : Porc : comment évolue le marché mondial selon la FAO ? 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Les abattages de vaches reculent depuis 2016.
(Mis à jour) Les cotations Gros Bovins Entrée Abattoir évoluent
Un arrêté visant à faire évoluer les cotations des Gros Bovins Entrée Abattoir vient d’être publié au JORF.
Inflation-Egalim 2 : les 4 enseignements principaux du rapport du Sénat
Dans un rapport publié le 19 juillet, la commission des Affaires économiques du Sénat n’a pas constaté de « phénomène massif de…
[Guerre Ukraine Russie] Quels pays limitent leurs exportations agricoles ?
Plusieurs pays ont mis en place des embargos temporaires sur l’exportation de certains produits agricole dans un contexte de…
La FNSEA appelle la distribution à augmenter le prix du lait
Sur Franceinfo, Christiane Lambert a appelé la distribution à augmenter les prix du lait. Elle a aussi rappelé que la sécheresse…
Preview image for the video "Bienvenue chez Le Gaulois".
Pourquoi L214 s’attaque de nouveau à la marque Le Gaulois de LDC
L’association antispéciste s’attaque de nouveau au groupe LDC pour l’inciter à signer le European Chicken Commitment.
SVA Jean Rozé arrête l’abattage rituel
Depuis le 1er juillet, la filiale d’Agromousquetaires SVA Jean Rozé a arrêté les abattages rituels, qui concernaient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio