Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[Edito] Place à la solidarité

La plupart d’entre nous, pour ne pas dire tous, n’avons jamais vécu cela. Une pandémie à la vitesse de propagation impressionnante et des services de santé publique, sous pression économique depuis de nombreuses années, désormais sous très haute tension. Alors que le temps est plutôt à l’individualisme, le Covid-19 force à retrouver une certaine forme de solidarité. On a vu ce week-end avec l’apparition des beaux jours que cette notion reste difficile à appréhender pour une partie des Français. Les messages des professionnels de santé sur les réseaux sociaux sont pourtant sans appel : arrêtons de faire circuler le virus et restons chez nous. Les messages des professionnels de la distribution alimentaire ont aussi du mal à être entendus : les Français continuent à faire des stocks de pâtes, de riz, de conserves et de papier toilette, malgré les tentatives du gouvernement et des patrons d’enseignes pour les rassurer sur l’approvisionnement des denrées. La solidarité dans la filière agroalimentaire se fait en revanche plus sentir, et c’est tant mieux ! Bravo à Restau’co pour avoir, dès le lendemain de l’annonce de la fermeture des écoles par Emmanuel Macron, appelé ses adhérents de la restauration collective autogérée à s’entre-aider. Les établissements scolaires fermés doivent pouvoir aider les établissements de santé mis sous tension. Pour approvisionner les rayons vidés de la grande distribution, certains industriels comme Sabarot Wassner (pour n’en citer qu’un) ont immédiatement augmenté la cadence des usines et mis en place des équipes de nuit et de week-end. Reste à organiser la solidarité entre les restaurateurs contraints de fermer, les marchés de gros désertés, les commerçants alimentaires et la distribution sous tension. En cette période difficile, il faut absolument éviter le gaspillage alimentaire. Si nous, la presse professionnelle, pouvons aider à mettre en relation des acteurs de la filière qui ne le sont pas habituellement, nous le ferons avec plaisir. N’hésitez pas à nous contacter : la rédaction des Marchés reste à vos côtés pour vous informer au mieux. N.marchand@reussir.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Edito] Saurons-nous en tirer les leçons ?

Nous vivons tous une période difficile, les mieux lotis d’entre nous se trouvant privés de la liberté de mouvements…

Edito profiter
Coopérer mais pas profiter de la crise

Le 23 mars, la Commission européenne et le Réseau européen de concurrence (Rec) ont fait un point pour répondre aux…

[Edito] Revoir ses priorités

La menace d’un nouveau virus se confirme, et les Français se ruent vers les pâtes, le riz, la farine, les conserves de…

[Edito] Les impératives attentes sociétales

Le chiffre d’affaires cumulé des grandes entreprises défaillantes du secteur agroalimentaire dans le monde a plus que…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio