Aller au contenu principal

Pascal Barré

Pascal Barré a pris en fin d'année dernière la direction générale de Bioporc. Il a succédé à Jérôme Lebrun, qui avait en 2014 cédé le contrôle de son entreprise à la coopérative vendéenne Cavac. Pascal Barré a passé vingt années au sein du charcutier industriel sarthois Bahier, dont il fut le directeur industriel de 2001 à 2008. Il a ensuite créé la société Ethni'Cook, spécialisée dans les produits halal, puis dirigé de 2011 à 2015 le site industriel de Celtys (groupe LDC) à Plouay. Après avoir accompagné la transformation de ce site d'abattage, qui emploie 200 salariés, en outil spécialisé dans les produits à base de viande de volaille pour l'industrie, Pascal Barré rejoint un acteur de la charcuterie bio en pleine santé. Employant 85 salariés à La Châtaigneraie (85), Bio-porc a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 16 millions d'euros. Le premier gros dossier auquel va s'atteler le nouveau directeur général est l'extension de 2 400 m2 du site. Bioporc va consacrer plus de 4 millions d'euros au quasi doublement de son outil, qui sera finalisé au printemps 2017. En parallèle de cet investissement, la société va poursuivre le travail en amont avec la Cavac sur la filière d'élevage porc bio Atlantique. Cet approvisionnement local va passer durant l'année de 270 à 450 porcs par semaine et permettre à Bioporc de répondre au développement du marché de la charcuterie bio. De quoi envisager l'avenir sereinement : Pascal Barré annonce 7 à 15 recrutements d'ici à fin 2017, et vise un chiffre d'affaires entre 22 et 25 millions d'euros en 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

© Biolait
La collecte de lait bio croît plus vite que la demande

Les laiteries françaises ont collecté 10 % de lait bio en plus en février 2021 qu’un an plus tôt, lorsqu’on corrige l’…

© Agence Pack
Pourquoi le groupe Avril veut céder ses activités œuf et porc
La partie industrielle d’Avril va se concentrer sur la transformation des graines oléagineuses. Le groupe va céder les œufs…
Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Beaucoup d'acteurs internationaux ont consulté le dossier de reprise de Soufflet, selon Les Echos. © Soufflet
Conclusion d'un accord entre InVivo et Soufflet
Le groupe InVivo va acquérir le groupe Soufflet. Les deux groupes annoncent la fin de leur période de négociation exclusive.
Bilan du marché du porc en 2020

En 2020, le marché du porc en France a été marqué par la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio