Aller au contenu principal
Font Size

Œufs : la hausse des cours se poursuit en Europe

Œufs : Aucun changement mardi sur le marché français de l’œuf, qu’il soit calibré, tout venant pour le conditionnement ou destiné à l’industrie : l’offre ne permettait pas de couvrir tous les besoins et les cours ont poursuivi leur progression. En cause surtout, une baisse des volumes, du fait des récentes réformes, de mues et d’un regain d’activité à l’export. En face, la demande était jugée correcte sans plus par les uns, un peu plus tonique par les autres, du fait de commandes de réassort avec le début de mois et le ramadan.
En Europe, les cours restent fermes. La fluidité a fait son retour dans le Nord, entraînant des hausses de prix en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas. L’Espagne est pour sa part portée par les opportunités d’export pays tiers, en particulier vers le Maroc, alors que la demande intérieure est stable et l’offre plus modérée avec les récentes vagues de réforme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

[Coronavirus] volaille : l’industrie polonaise au bord de la crise
La Pologne ébranlée par le coronavirus et la grippe aviaire voit ses exportations de viande de volaille chuter au premier…
Evolution de la cotation nationale officielle du lapin vif
Lapins : un marché davantage fragilisé par le confinement
La consommation de viande de lapin a été sensiblement affectée par les mesures de confinement durant la pandémie du Covid-19…
[Covid-19] Poulet : repli de 15 % du cours espagnol

Le secteur espagnol de la viande de volaille pâtit de l’arrêt d’activité dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme…

 © Pascal le douarin
Volailles : repli des indices de coût de l’aliment en mai

En mai, les indices de coût de l’aliment calculés par l’institut technique de l’aviculture (l’Itavi) sont en repli pour…

 © CNPO
Œufs : toujours dans l’attente de la reprise des commandes en RHD

Calibré : Comme habituellement à cette période de l’année, la demande en œufs calibrés était résolument…

 © Gutner / Reussir
Œufs bios : des dynamismes différents en Europe

Avec un total de 6,6 millions de têtes en 2017, la France se place à la première place des plus grands cheptels de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio