Aller au contenu principal

Œufs : détente saisonnière

Le marché européen est entré dans sa traditionnelle détente saisonnière. Les fêtes de Pâques ne sont jamais propices au commerce, et 2012 ne déroge pas à la tradition. La seule différence avec les années précédentes est la vitesse à laquelle les cours se replient. La chute est sévère partout en Europe, même dans les États membres à la production pourtant bien moins étoffée qu’à l’accoutumée, comme en France. Cette forte amplitude de la baisse est à relier aux sommets tarifaires de la mi-mars. Les niveaux étaient tels que les industriels comme les détaillants n’étaient plus en mesure de s’approvisionner sans travailler à perte. Ils ont donc sans surprise profité de l’accalmie saisonnière du commerce pour appuyer de tout leur poids sur leurs prix d’achat. Un demi-succès seulement : les cours demeurent en effet bien plus élevés que les autres années.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

L’industrie du jus de fruits sous tension

La crise de la Covid-19, qui a perturbé la cueillette et augmenté la consommation de certains jus de fruits riches en…

 © Pixabay
Nomination d'un délégué interministériel pour la filière sucre

Les betteraviers ont annoncé vendredi la nomination par le gouvernement d'un délégué interministériel de la filière …

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio