Aller au contenu principal

Manque de dynamisme

Si le premier semestre 2011 a été plutôt positif pour le marché des produits laitiers frais, la fin d’année a été plus compliquée. Le marché de la crème, moteur de la croissance, a permis aux produits laitiers frais de finir l’année avec des volumes quasi stables (- 0,2 %).

L’année 2011 a été relativement contrastée pour le marché des produits laitiers frais. Malgré un bon premier semestre 2011, le marché a fini l’année avec des volumes commercialisés quasiment stables (- 0,2 %). Les ventes ont bénéficié du dynamisme des « autres marques » (+13,3 % en volume) et des marques nationales (+1 %). Les marques de distributeur ont en revanche enregistré un recul de 2,2 %.
Si les différents segments sont représentatifs du manque de dynamisme du marché (laits fermentés et spécialités non laitières, yaourts allégés, fromages frais, desserts lactés frais) en grande distribution (hard-discount compris), deux segments se dégagent particulièrement. Les produits laitiers frais aux probiotiques ont vu leur volume reculer de 3,4 % entre 2010 et 2011, à 228 000 tonnes , tandis que le marché de la crème s’est particulièrement illustré avec une progression de 2,8 %, à 211 000 tonnes.

La crème tire le marché

Les ventes de crèmes UHT ont augmenté de 2,6 %, le segment des crèmes standard de 4,3 % et celui des allégées de 2,6 %. Les plus dynamiques ont été les crèmes fraîches allégées (+10,7 %), qui ont tiré la croissance du segment des crèmes fraîches (+3,1 %). En revanche, les crèmes entières ont marqué le pas. Et à l’inverse du reste du marché, les marques de distributeur et les premiers prix s’en sont mieux sortis que les marques nationales, avec des volumes en hausse respectivement de 4,4 % et de 1,7 %, contre 0,9 % pour les marques nationales. Les fabrications des industriels reflètent d’ailleurs la situation du marché. La production de crèmes conditionnées a progressé de 10,9 % (à 416 000 tonnes) en 2011 par rapport à 2010, tandis que celle de l’ensemble du marché des produits laitiers frais a augmenté de 1,2 %, à 3,343 millions de tonnes. Les fabrications de desserts lactés frais sont restées quasiment stables (+0,8 %) à 625 000 tonnes pour des volumes commercialisés constants, tandis que celles des fromages frais (fromages blancs et petits suisses, pâtes fraîches foisonnées, salées) ont reculé de 3,3 % à 668 000 tonnes, pour des ventes en volume en légère hausse de 0,1 %.

Des performances positives à l’export

Si la demande intérieure en produits laitiers reste peu porteuse depuis quelques années, les exportations se montrent plus dynamiques avec un solde positif en constante augmentation depuis 2004, atteignant 691 millions d’euros l’année dernière. Les exportations de produits laitiers frais se sont élevées à 1,123 milliard d’euros en 2011, contre 991 millions en 2010, pour des importations passées de 394 millions à 432 millions. Seul le marché de la crème connaît un solde négatif en volume depuis 2008 (avec une légèrement amélioration en 2011), tout en ayant retrouvé un solde positif en valeur, à 24 millions d’euros, l’année dernière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl reprend l’ancien abattoir GAD
Cooperl Arc Atlantique (Lamballe, Côtes d’Armor) a annoncé vendredi soir 2 avril la signature d’un accord par lequel il se porte…
Du Simplement bon au Bio le responsable, Fleury Michon déploie une série d'arguments répondant à toutes les attentes. © Fleury Michon
Jambon : Fleury Michon revoit sa segmentation pour détrôner Herta
Le prix, le goût et l’engagement sociétal sont les trois attentes saillantes de consommateurs de jambon, selon la nouvelle équipe…
Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, s'attend à une ruée dans les restaurants pour leur réouverture. © Adrien Olichon sur Unsplash
Perspectives optimistes pour la restauration post-Covid
Les derniers mois ont été éprouvants pour la restauration, mais le secteur n’a pas autant reculé qu’on aurait pu le craindre,…
La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio