Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

Maïs OGM : les semenciers et producteurs vont attaquer le nouvel arrêté

Semenciers français et producteurs de maïs vont attaquer l’arrêté d’interdiction de culture du MON810, maïs OGM de l’Américain Monsanto, plaidant le droit d’ « accès aux innovations biotechnologiques ». L’Union française des semenciers (UFS) va attaquer « dans les plus brefs délais » cette nouvelle interdiction, comme elle l’avait déjà fait par le passé, obtenant déjà gain de cause auprès du Conseil d’État en 2013 et 2011, annonce-t-elle dans un communiqué mardi. L’organisation professionnelle compte parmi ses adhérents Monsanto. De son côté, les producteurs via Orama (AGPB, AGPM et FOP) annonce une procédure devant le Conseil d’Etat afin d’obtenir l’annulation de l’arrêté ministériel publié au Journal Officiel du 15 mars 2014. Le ministère de l’Agriculture a publié samedi un arrêté interdisant la commercialisation, l’utilisation et la culture du MON810 en France, alors que celui-ci est autorisé en Europe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La Cour des comptes veut « rapprocher » la MSA du régime général

La Mutualité sociale agricole (MSA) est « en déclin structurel » et sa gestion est « insuffisamment…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio