Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Les prix progressent pour Pâques

Se maintenant au-dessus de leurs niveaux de 2013 depuis le début de l'année, les cours de l'agneau de boucherie ont connu leur traditionnelle remontée précédant Pâques.

Synonyme de raffermissement de la consommation de viande d'agneau, les fêtes pascales sont régulièrement précédées d'un rebond du commerce à l'amont de la filière : les volumes de transactions comme les cours de l'agneau fini se redressent dans l'Hexagone. Cette année, le prix moyen pondéré (PMP) de l'agneau entrée abattoir relevé par FranceAgriMer a ainsi grimpé de 88 centimes en cinq semaines (+15,2 %), atteignant 6,67 euros en semaine 15. De surcroît, les effectifs domestiques éprouvent des difficultés chroniques à satisfaire les besoins du marché français, d'où un PMP qui gagne 7,6 % par rapport à la même semaine un an plus tôt.

Baisse des quantités disponibles

Malgré le raffermissement des besoins, les hausses tarifaires en vif se révèlent délicates à répercuter pour nombre d'entreprises de l'abattage découpe, et leurs effets se font sentir en aval sur l'ensemble des maillons de la filière. Conséquence des niveaux de prix élevés atteints au stade intermédiaire, la progression des apports est modeste sur les étals, constatent certains professionnels. Le recours aux origines britanniques, néo-zélandaises, australiennes… est aussi plus marqué, notamment en grandes surfaces. Toutefois, pour ces marchandises également, les opérateurs constatent une baisse des quantités disponibles et des prix supérieurs à l'an dernier. Au final, une offre plus limitée et des prix moins abordables ont pu freiner les achats des ménages, durant un week-end de Pâques qui coïncidait, cette année, avec des congés dans deux zones scolaires, ce qui devait limiter la fréquentation des points de vente.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les denrées de la régie agricole sont en partie surgelées dans l'unité de transformation de la ville.
[Coronavirus] Comment la ville de Mouans-Sartoux s’adapte

Souvent citée en exemple pour son organisation en matière de restauration collective bio, la petite ville de Mouans-…

Les chaînes et groupes de restauration génèrent 36 % du chiffre d’affaires de la RHD. © Patrick Cronenberger
Une tendance structurelle à la hausse, en dehors du Covid-19
En croissance continue ces dernières années, le marché de la consommation hors domicile a récemment vu de nouveaux acteurs se…
Christophe Hardy, dirigeant de Cheville 35 et SocoDN. © DR
Cheville 35 : « ce jeudi matin, les ventes se sont fortement ralenties »
Grossiste en viandes, Christophe Hardy a perdu une partie de son activité. Il continue de fournir les détaillants grâce à une…
Les achats de produits responsables

D’après le Baromètre de la transition alimentaire 2019, sondage Opinion Way réalisé pour Max Hevelaar France, le secteur…

Philippe Villevalois, directeur de l'Ifria Centre-Val de Loire. © DR
Ifria Centre

Philippe Villevalois, délégué général de l’association régionale des entreprises agroalimentaires du…

119 millions de dollars pour aider Cuba face au changement climatique

Le Comité de direction du Fonds vert pour le climat a approuvé hier le financement à hauteur de 119 millions de dollars d…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio