Aller au contenu principal

Les Français de moins en moins carnivores

Le déclin des ventes au détail de viandes a empiré au cours de l'été. La huitième période du baromètre permanent CIV-TNS Secodip (4 semaines jusqu'au 10 août) montre un recul en volume de 4,8 % des viandes de boucheries et de 4,7 % des volailles. Seule la viande de porc s'est à peu près maintenue (- 0,7 % en volume). Les observateurs de la filière mettent en relation le fléchissement des volumes et l'augmentation des prix. Pour le veau et l'agneau ainsi que les viandes hachées fraîches et surgelées la volaille, c'est manifeste depuis le début de l'année (tableau). Pour le bœuf, le parallèle est clairement établi depuis le printemps. Mais l'analyse ne va pas de soi pour d'autres catégories comme la viande hachée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Euronext vise la bourse italienne

Bataille en vue entre Deutsche Börse et Euronext pour le rachat de la Bourse italienne. L'opérateur boursier allemand a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio