Aller au contenu principal

Les cours repartent à la baisse

Après une période de forte hausse, le complexe oléagineux marque un net retrait. Les prises de bénéfices des opérateurs, les inquiétudes sur la santé de l’économie mondiale et une fenêtre climatique favorable aux cultures expliquent l’ampleur du phénomène.
Aux États-Unis, le soja est en nette baisse en ce début de semaine. Pourtant sur la scène internationale, l’activité reste importante puisque la Chine a acheté 165 000 tonnes de soja d’origine américaine, portant le total vendu la semaine dernière à 445 000 tonnes. Et l’Iran, toujours sous embargo de l’ONU, aurait acheté 275 000 tonnes de tourteau de soja indien. Malgré cette bonne activité, les marchés agricoles comme les autres places financières regardent avec anxiété du côté de l’Europe et s’inquiètent de la conjoncture mondiale en général.
L’inquiétude pour la dette européenne est progressivement revenue sur le devant de la scène, avec l’Espagne qui est désormais au centre de l’attention. Le taux d’intérêt de ses emprunts obligataires à dix ans frôle les 6 %, un niveau difficilement viable à terme, d’autant que ce pays est en récession.

Ralentissement de la croissance chinoise

Les marchés agricoles sont aussi préoccupés par le ralentissement de la croissance chinoise. Le produit intérieur brut de la deuxième économie mondiale a augmenté au premier trimestre de 8,1 % sur un an, ralentissant pour le cinquième trimestre consécutif. Il faut remonter au deuxième trimestre 2009, en pleine crise financière mondiale, pour trouver plus bas niveau de croissance (7,9 %).
De plus, le pétrole pèse à la baisse sur les cours. Lundi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin s’échangeait à 119,98 dollars, en baisse de 1,23 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Les fondamentaux restent solides

Ceci étant, les fondamentaux demeurent extrêmement solides. Les estimations de productions sud-américaines ont été revues en nette baisse, de près de 5 millions de tonnes (Mt) entre l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. Avec des récoltes avancées à 13 % pour l’Argentine et 72 % pour le Brésil, ces chiffres ne devraient plus apporter de grosses surprises. Ainsi, ces nouvelles estimations portent la production mondiale à 245 Mt, soit 24 Mt de moins que la campagne dernière ! Face à cela, les demandes ne tarissent toujours pas : on a assisté à un quasi-triplement de l’utilisation de biodiesel aux États-Unis d’octobre 2011 à février 2012 par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, la demande chinoise tire toujours les exportations : elle serait de 15 % supérieure à celle de l’année dernière sur les quatre premiers mois de 2012, répondant non seulement à une augmentation des besoins en tourteaux, mais aussi à une hausse des stocks en prévision d’une campagne 2012-2013 tendue.
Le ratio de prix maïs-soja aux États-Unis a atteint son maximum (à 2,5) début avril, et reste stable depuis : les marchés cherchent donc à acheter des surfaces de soja au détriment de celles du maïs. Cependant, d’après les principaux analystes, les surfaces gagnées seraient marginales.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

 © Andreas GOllner de Pixabay
Quelle répercussion au consommateur de la hausse du coût de l’aliment  des animaux ?

Les coûts alimentaires n’ont cessé de progresser ces derniers mois pour les éleveurs, toutes productions confondues. En…

 © Gabriel Omnès
Soja bio : les surfaces en conversion ont presque doublé en un an

Les surfaces de soja bio en France continuent leur percée. À en croire les données du rapport de statistiques des…

[PPA] Alimentation animale : la Chine augmentera ses achats de 15,6 Mt en 2021

En décembre 2020, l’Empire du milieu annonçait que son cheptel porcin avait augmenté plus rapidement que prévu atteignant déjà…

 © Steve Buissinne de Pixabay
Huile d’olive : en France une campagne 2020-2021 disparate

Selon les premières estimations diffusées par FranceAgriMer, la production française d’huile d’olive devrait augmenter…

Evolution du cours du cacao sur le marché à terme de Londres
Le marché du cacao patine avec la troisième vague
Le marché mondial du cacao subit de plein fouet les effets d’une troisième vague en Europe. La demande atone conjuguée d’une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio