Aller au contenu principal
Font Size

Les cours du complexe oléagineux en chute libre

Les États-Unis n'ont jamais semé autant de soja, la récolte de colza s'annonce excellente en Europe et le tournesol va bien aussi. Les cours de l'ensemble du complexe oléagineux sont en chute libre.

Le début juillet a vu une chute vertigineuse du prix du soja, en répercussion du rapport de l'Usda, département américain de l'agriculture. Les surfaces annoncées aux États-Unis ont surpris tout le monde par leur ampleur : 9 % de plus qu'en 2013 et 1,4 million d'hectares de plus que les intentions de semis rapportées en mars dernier. Les semis sont achevés, comme au Canada où les agriculteurs n'ont pu atteindre les surfaces annoncées à cause de l'excès d'eau au Manitoba et au Saskatchewan. Pour l'instant, les conditions météorologiques sont globalement très favorables au développement des plantes. Malgré un relèvement des stocks officiels fin juin 2014, la fin de campagne aux États-Unis reste extrêmement serrée, mais les regards sont désormais tournés vers la future moisson et même les prix de la récolte 2013 ont baissé.

En Argentine, les stocks de la campagne 2013/14 sont finalement inférieurs à ce qu'on annonçait, tout en restant supérieurs à ceux des années précédentes. On attend une production aussi abondante que l'année dernière, à quelque 54 millions de tonnes (Mt), voire davantage. Au Brésil, tandis qu'on s'accorde sur une production de 86 à 87 Mt cette année, on annonce déjà 91 Mt pour l'an prochain. Au niveau mondial, 2014/15 pourrait marquer un nouveau record de production à 300 Mt. Les importations chinoises pour 2014/15 sont prévues à la hausse de 3 Mt par l'Usda, ce qui peut paraître trop timide.

Récolte de canola canadien en baisse

Le prix de la graine de colza a suivi celui du soja, dans une moindre mesure. La récolte de canola canadien se profile en baisse de 2 à 3 Mt, mais les stocks considérables permettront au pays d'exporter autant que cette année. En Europe, on ne cesse de relever les perspectives de récolte qui va dépasser celle de l'an passé de plus de 2 Mt : il va falloir réduire les importations ou accroître les exportations. En Europe, les perspectives en tournesol sont bonnes et l'on note déjà une grande frilosité des vendeurs : va-t-on assister à la même erreur que l'an passé ?

Globalement, la production mondiale d'oléagineux s'annonce donc record (+15 % par rapport à 2013) et les stocks de fin de campagne élevés, ce qui ne laisse guère de perspectives de hausse des prix. Sauf, comme en céréales, accident géopolitique et envol des prix du pétrole.

En ce début de semaine, après avoir fermé pour le long week-end de l'Independance Day, Chicago poursuit la baisse entamée en début de semaine dernière et Paris suit en colza avec une graine maintenant cotée à 330 euros/t en fob Moselle pour une livraison août.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le cacao souffre

Les cours du cacao ont touché la semaine dernière de bas niveaux plus vus depuis le dernier trimestre 2018, pénalisés par…

Chicago : de nouvelles prévisions météo font monter maïs et soja

Les cours du maïs et du soja cotés à Chicago ont été soutenus par de nouvelles prévisions météorologiques anticipant un…

Evolution du cours du colza Fob Moselle
Hausse des prix du colza, suivant le soja sur Chicago
Le climat est actuellement chaud et sec aux États-Unis, pénalisant le développement des cultures de soja. La hausse de l’huile de…
 © JC Gutner
La hausse de l’euro et les prévisions de surfaces russes pèsent sur les cours céréaliers

Les cours des céréales à paille françaises se sont repliés en début de semaine, dans le sillage d’Euronext, plombé par le…

Evolution des cours des principales céréales
Les craintes d’une détérioration de la récolte dopent les cours
Les opérateurs français redoutent une récolte céréalière 2020 faible en volume ce qui fait progresser les cours des céréales…
 © JC Gutner
Chicago : le blé en repli au lendemain d’une forte hausse

Le blé américain avait grimpé mercredi à son plus haut en trois mois sur fond de prévisions d’offre mondiale en baisse.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio