Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Le soja tire le colza à la hausse

Alors que la récolte en Amérique du Sud n'a jamais été aussi proche, le marché des oléagineux franchit cette semaine un nouveau palier à la hausse. Les stocks de soja aux USA sont faibles. Le colza suit la tendance et gagne 10 euros en 8 jours.

Le marché réserve parfois des surprises. Alors que l'ensemble des observateurs s'accorde sur une baisse du prix du soja à terme du fait des prévisions de récolte record à venir en Amérique du Sud, le marché franchit cette semaine un nouveau palier à la hausse. L'annulation de l'achat par la Chine d'un premier cargo de graines US aurait dû marquer les esprits. De l'avis des courtiers, cette nouvelle était largement anticipée par le marché et n'a surpris personne. En revanche, la vigueur de la demande de tourteaux aux USA, et ce alors que les disponibilités sont relativement étroites, a pris les opérateurs de court et explique en partie ce regain de vigueur.

Alors que des pluies salvatrices ont enfin baigné l'Argentine et améliorent les perspectives, l'inquiétude grandit au Brésil, pays qui chronologiquement doit succéder aux USA pour fournir le monde en soja. Si au nord de ce grand pays les récoltes ont commencé, réalisées à ce jour à 6 %, la route est encore longue des champs aux ports, mais surtout, la sécheresse qui sévit au sud risque d'hypothéquer une partie des récoltes et donc d'en affaiblir le potentiel.

Dernier élément de soutien qui est venu cette semaine des États-Unis, l'USDA, ministère américain de l'Agriculture, a fait état de prévisions de long terme inférieures aux attentes sur les surfaces cultivées en soja en 2015.

Le Canada aux abonnés absents

Il semble clair que les désordres climatiques actuels à l'échelle mondiale avec leur lot de sécheresse et d'inondation mettent les opérateurs dans un état d'angoisse propre à générer des retournements brutaux sur les marchés des matières premières.

Tiré par la hausse du soja, le colza gagne à nouveau 10 €/t cette semaine et marque un plus haut depuis le mois de septembre. Le marché est dopé par des besoins de couverture en rapproché alors que la disponibilité des graines s'amenuise en Europe. L'origine Aus-tralie se raréfie quant au Canada, il est aux abonnés absents. La récolte de canola a pourtant atteint cette année des sommets, mais la logistique pêche lourdement. Le premier ministre de l'État du Saskatchewan a demandé la semaine dernière à une délégation incluant trois ministres de rencontrer les principales entreprises de négoce et de leur apporter des solutions logistiques pour le transport des matières premières agricoles…

Cette tension, tout comme celle que l'on enregistre en soja devrait cependant à terme retomber comme en témoigne l'écart record (près de 20 €/t) constaté en France entre les cotations, ancienne et nouvelle récolte, de colza.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Evolution des cours des principales céréales
L’épidémie de coronavirus fait chuter les cours du blé tendre
Le blé tendre français cumule les éléments baissiers – recul des bourses mondiales et chute des cours du pétrole, sur fond d’…
L’essor de Covid-19 entraîne un nouveau recul des cours
Dans un contexte de crainte de récession de l’économie touchée par le coronavirus, le blé tendre limite les pertes pour le moment…
Evolution des cours du colza
Hausse des cours du colza, dans le sillage du soja
La Chine a de nouveau commandé du soja en provenance des États-Unis, et des restrictions logistiques sont observées dans les…
Chicago : le blé au plus haut

Le cours du blé coté à Chicago a atteint mercredi son plus haut depuis fin janvier alors que la demande nationale et…

 © Max Havelaar
Le cacao sombre

Le cacao a été malmené sur les marchés cette semaine, les investisseurs s’interrogeant sur le déséquilibre généré par une…

 © Jean Nantueil
Chicago : repli en panique autour du coronavirus

Le marché agricole a suivi la même tendance qu’à Wall Street, lourdement lesté par l’incertitude ambiante face au…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio