Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedin

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Le rapport USDA pèse sur les cours

Le marché des oléagineux dont les fondamentaux à terme s'alourdissent et le rapport de l'USDA, publié lundi, ont encore considérablement alourdi la tendance baissière du soja, suivie par celle du colza.

On s'attendait généralement à ce que le rapport de l'USDA sur l'état des cultures et des stocks de soja aux États-Unis soit révisé en hausse ; le résultat a dépassé les pronostics puisque les estimations de semis de soja, à 34,3 millions d'hectares, 11 % de plus que l'an dernier, constitueraient un record. De même, les estimations de stock US à 11 millions de tonnes (Mt) dépassent les prévisions des opérateurs et Chicago a sanctionné ces annonces par une baisse immédiate de 70,75 cents.

Potentiel de grosses récoltes de soja

Les conditions de culture du soja aux États-Unis sont particulièrement bonnes avec un crop rating qui place 72 % des cultures dans un état bon à excellent et les semis sont quasiment achevés (95 %). Le dernier rapport du CIC considère que si les projections mondiales pour 2014/2015 restent hypothétiques, le potentiel de grosses récoltes pour les trois principaux exportateurs de soja pourrait doper les stocks de fin de campagne de 24 % d'une année sur l'autre. La récolte argentine approche de sa fin et devrait atteindre les 55 Mt, mais la question principale demeure. La rétention des agriculteurs : on s'attend à une nouvelle hausse des stocks en 2014/2015. Au Brésil, les estimations de production s'étalent de 86 à 88 Mt et certains annoncent déjà une nouvelle hausse en 2015 à 91 Mt ! Là aussi, on s'attend à une hausse des stocks à la fin de la campagne prochaine.

Après que certains avaient craint que la Chine ne réduise drastiquement ses importations de graines de soja, le retour aux achats permet de penser que le pays va importer près de 70 Mt cette campagne. Et l'on s'accorde sur une augmentation de 2 à 3 Mt l'an prochain.

Au Canada, la trituration de colza a retrouvé ses niveaux de l'an passé et les exportations maintiennent une légère avance de 1 Mt. Les semis sont en retard à cause des pluies, mais la dernière estimation de StanCan relève les surfaces de 1,5 % par rapport à l'an dernier.

En Europe, on s'attend à une production de colza considérable, supérieure de quelque 2 Mt à celle de l'an passé. Il va donc falloir trouver un exutoire aux graines ou à l'huile de colza, dont les principaux acheteurs sont asiatiques. Pour l'heure les collecteurs ne paraissent pas vouloir vendre, ce qui commence à exciter la nervosité des triturateurs. Les producteurs sont également timides dans leurs ventes, étant donné l'écart de prix important entre la campagne qui s'achève et celle qui s'ouvre.

Euronext n'était donc fondamentalement pas à l'abri de la baisse du soja et a clôturé lundi en repli de 4,50 euros pour l'échéance août.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Evolution des cours des principales céréales
L’épidémie de coronavirus fait chuter les cours du blé tendre
Le blé tendre français cumule les éléments baissiers – recul des bourses mondiales et chute des cours du pétrole, sur fond d’…
L’essor de Covid-19 entraîne un nouveau recul des cours
Dans un contexte de crainte de récession de l’économie touchée par le coronavirus, le blé tendre limite les pertes pour le moment…
Evolution des cours du colza
Hausse des cours du colza, dans le sillage du soja
La Chine a de nouveau commandé du soja en provenance des États-Unis, et des restrictions logistiques sont observées dans les…
Chicago : le blé au plus haut

Le cours du blé coté à Chicago a atteint mercredi son plus haut depuis fin janvier alors que la demande nationale et…

 © Max Havelaar
Le cacao sombre

Le cacao a été malmené sur les marchés cette semaine, les investisseurs s’interrogeant sur le déséquilibre généré par une…

 © Jean Nantueil
Chicago : repli en panique autour du coronavirus

Le marché agricole a suivi la même tendance qu’à Wall Street, lourdement lesté par l’incertitude ambiante face au…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio