Aller au contenu principal
Font Size

Le rapport de l'USDA provoque un repli des cours

Alors que les marchés du soja et du colza étaient en surchauffe, la publication du dernier rapport USDA, qui ne fait que confirmer ce que tout le monde avait anticipé, provoque un repli. Les cours demeurent malgré tout encore élevés.

Le prix de la graine de soja a continué de s'envoler la semaine dernière – ainsi que la volatilité sur le marché de Chicago – stimulé par la tension extrême du bilan nord-américain. Les chargements au départ des États-Unis restent considérables dans la mesure où l'Amérique du Sud tarde à trouver son plein régime. Au Brésil, après la sécheresse dans le sud du pays qui a détérioré les rendements, la pluie retarde maintenant la moisson dans le Mato Grosso. Les estimations de récolte restent très hétérogènes, s'étalant de 84 à 91 millions de tonnes (Mt). Mais, à part dans le Rio Grande do Sul, les révisions se font toutes à la baisse. Quant à l'Argentine, dans un climat politique et fiscal très incertain, c'est surtout la rétention des agriculteurs qui nuit à la disponibilité des graines. Il semble clair que les États-Unis devront importer du soja d'Amérique du Sud pendant l'été. La Chine n'annule pas encore d'achats alors que plusieurs indicateurs devraient y conduire : stocks importants dans les ports, marges de trituration en baisse sensible, demande animale en réduction. Il semble bien, qu'une fois de plus, la baisse attendue par les consommateurs ne se produira pas et que, comme depuis deux ans, la soudure délicate ne permettra pas aux prix de connaître un reflux significatif.

En ce début de semaine, le marché entame malgré tout un repli avec la publication des chiffres USDA. En soja, le stock de report mondial est revu à la baisse de 2,5 millions de tonnes, mais cela était largement anticipé par les opérateurs. La production du Brésil est révisée en baisse à 88,5 millions de tonnes, et celle de l'Argentine laissée inchangée à 54 millions de tonnes. Comme toujours alors que la rumeur avait permis au cours de culminer, la publication des chiffres amène les opérateurs à prendre leurs bénéfices.

Tension sur l'huile de palme

Le colza vogue dans le sillage de l'augmentation du prix des huiles. L'huile de palme est à l'origine du phénomène : baisse saisonnière de la production et chute des stocks en Indonésie. La probabilité d'un épisode El Niño augmente, ce qui conduirait aussi à une réduction à moyen terme de la production en Asie du Sud-Est. Le bilan d'huile de palme est donc en train de se tendre.

Des exportations de colza australien ont été détournées vers l'Asie et font défaut à l'Europe, renforçant la tendance haussière de son bilan. Le Canada ne parvient pas à rattraper son retard : 3,9 Mt ont été exportées contre 4,4 Mt l'an passé à la même date. Comme en céréales, les stocks de fin de campagne s'annoncent considérables.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © JC Gutner
La hausse de l’euro et les prévisions de surfaces russes pèsent sur les cours céréaliers

Les cours des céréales à paille françaises se sont repliés en début de semaine, dans le sillage d’Euronext, plombé par…

Le sucre est recherché

Les cours du sucre se sont appréciés cette semaine, de concert avec d’autres matières premières agricoles (cacao, café…

 © JC Gutner
Chicago : le blé en repli au lendemain d’une forte hausse

Le blé américain avait grimpé mercredi à son plus haut en trois mois sur fond de prévisions d’offre mondiale en baisse.…

 © Jean Nantueil
Chicago : le maïs en hausse après une commande chinoise record

L’achat de plus de 1,9 million de tonnes de maïs par la Chine, confirmé par le gouvernement américain, représente le…

Céréales : vers un repli des envois français en 2020/21

FranceAgriMer a publié des premières prévisions pour la campagne commerciale 2020/21 qui démarre pour les céréales à…

 © https://www.maxpixel.net/
Chicago : le blé se replie face à une offre plus abondante

Les cours du blé coté à Chicago ont terminé en baisse lundi alors que les récoltes s’annoncent un peu plus abondantes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio