Aller au contenu principal
Font Size

Le pétrole soutient les cours du colza

Alors que le soja commence à souffrir des excellentes récoltes de l'Amérique du Sud et d'une campagne de semis qui se déroule sans encombres sur les plaines américaines, le colza rebondit légèrement.

La remontée du dollar par rapport à l'euro mais surtout la hausse du pétrole, conséquence de la crise irakienne, sont à l'origine du sursaut des prix du colza sur les marchés internationaux. En France, la campagne s'annonce abondante. Selon la dernière publication du ministère de l'Agriculture, la sole de colza d'hiver, à 1,5 million d'hectares, augmenterait de même que le rendement, évalué à ce jour à 34,3 quintaux par hectare. La récolte 2014, estimée à 5,2 millions de tonnes, se redresserait de 19 % après avoir été pénalisée par des conditions météorologiques difficiles l'an dernier. Sur un an, le rendement gagnerait de 4 à 8 quintaux par hectare dans les régions Champagne-Ardenne, Lorraine, Centre et Bourgogne. La sole recouvrerait près de 80 milliers d'hectares par rapport à l'an dernier. Elle s'étendrait surtout en Lorraine et Poitou-Charentes, plus modérément dans le Centre et en Bourgogne. La publication de ces chiffres qui avaient été anticipés par le marché, provoquant une longue glissade des cours, n'a pas eu d'impact. Les opérateurs sur le Matif et en physique ont été plus sensibles à la remontée spectaculaire des cours du pétrole à mesure que la crise s'intensifie en Irak.

Fin de campagne en pois et féveroles

Selon l'interprofession des protéagineux (Unip), la campagne pois standard récolte 2013 se termine en roue libre. La demande, déjà très discrète face à une offre très réduite et des prix élevés, s'est éteinte. Les dernières affaires ont été traitées en camion à un prix de 260 euros/t en équivalent départ Eure-et-Loir. En nouvelle récolte, c'est l'attentisme qui prévaut, chez les fabricants comme chez les organismes stockeurs, dans un contexte de prix plutôt orientés à la baisse pour de nombreuses matières premières. Donc pas d'activité en pois standard, hormis de rares prises de positions du négoce à un prix de blé Euronext (échéance novembre 2014) +45 euros/t traité en équivalent départ Eure-et-Loir.

En pois jaune récolte 2014 pour l'export vers la Norvège et le Nord-UE, il n'y a pas, pour le moment, d'intérêts acheteurs en rendu Rouen. En revanche, le marché s'est animé en rendu La Pallice, avec quelques transactions sur une base de blé Euronext (échéance novembre 2014) +55/57 euros/t Acheteur à 60 euros/t Vendeur pour du juillet-août (soit 247 à 250 euros/t, le 10/06).

En féverole de qualité alimentation humaine récolte 2013 pour l'export : il n'y a plus de marché depuis quelque temps. Cependant, les expéditions vers l'Égypte se poursuivent en prévision du Ramadan.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

 © JC Gutner
La hausse de l’euro et les prévisions de surfaces russes pèsent sur les cours céréaliers

Les cours des céréales à paille françaises se sont repliés en début de semaine, dans le sillage d’Euronext, plombé par…

Le sucre est recherché

Les cours du sucre se sont appréciés cette semaine, de concert avec d’autres matières premières agricoles (cacao, café…

 © Jean Nantueil
Chicago : le maïs en hausse après une commande chinoise record

L’achat de plus de 1,9 million de tonnes de maïs par la Chine, confirmé par le gouvernement américain, représente le…

 © JC Gutner
Chicago : le blé en repli au lendemain d’une forte hausse

Le blé américain avait grimpé mercredi à son plus haut en trois mois sur fond de prévisions d’offre mondiale en baisse.…

Céréales : vers un repli des envois français en 2020/21

FranceAgriMer a publié des premières prévisions pour la campagne commerciale 2020/21 qui démarre pour les céréales à…

 © https://www.maxpixel.net/
Chicago : le blé se replie face à une offre plus abondante

Les cours du blé coté à Chicago ont terminé en baisse lundi alors que les récoltes s’annoncent un peu plus abondantes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 58,7€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio