Aller au contenu principal

Le marché repart à la hausse

Le soja reste soutenu par la sécheresse en Amérique du Sud et bénéficie maintenant des intentions de semis des farmers américains. Le colza en Europe est lui en forte hausse sur la base d’inquiétudes liées aux dégâts du gel puis de la sécheresse.

Le soja américain reprenait de la hauteur en début de semaine à la Bourse de Chicago (CBoT), lors de la séance électronique de pré-ouverture, dans un contexte de baisse de production de graines oléagineuses en Amérique du Sud, en raison de la persistance de la sécheresse. Par ailleurs, « le marché a surtout les yeux rivés sur le rapport mensuel de l’offre et la demande, publié en fin de semaine », a souligné Rich Nelson, de la maison de courtage Allendale. L’USDA doit dévoiler vendredi son enquête mensuelle faisant le point sur les surfaces cultivées et les volumes exportés. Ce document est particulièrement suivi par les investisseurs américains.

Pois jaune : un marché plus actif à l’export 

Selon l’Unip, en pois standard récolte 2011, l’activité intérieure reste quasi nulle. De rares fabricants peuvent questionner le marché pour connaître les prix mais n’insistent pas, les jugeant trop élevés. En outre, l’offre est très parcimonieuse, parfois alimentée par quelques lots sortant de culture. Avec la flambée du tourteau de soja, les prix du pois ont nettement progressé depuis un mois. Le départ Eure-et-Loir se situait le 20 mars à 240 €/t V pour du mars/mai. A l’export en portuaire, la demande s’est réveillée, avec plusieurs transactions. Le niveau acheteur en rendu Rouen est actuellement de : blé Euronext (échéance mai) + 30 €/t (soit 238,75 €/t le 20/03), pour du mars/avril.
En pois jaune, un chargement de près de 24 000 t est parti vers l’Inde début mars. Le marché export a été plus actif ces dernières semaines. Les acheteurs sont plus présents et le montant de la prime est remonté (de l’ordre de 5 €/t), après la perte d’une vingtaine d’euros entre fin janvier et mi-février. Le prix rendu Rouen est actuellement de : blé Euronext (échéance mai 2012) + 40 €/t A (soit 248,75 €/t), pour du mars/avril. En nouvelle récolte, les transactions sont rares malgré une nette hausse de la prime acheteur. Les OS ne sont pas aux affaires, leur attention étant portée sur les semis.
Le niveau acheteur en rendu Rouen est à : blé Euronext (échéance novembre 2012) + 60/65 €/t (soit 259,5/264,5 €/t le 20/03), pour de l’août/sept.

Calme plat sur la féverole

En féverole récolte 2011 pour l’export en qualité alimentation humaine, la situation n’évolue pas : une demande présente mais des lots introuvables, en qualité max. 3 % de grains bruchés (montant de la prime acheteur inchangé à 130 €/t) et même en max. 10 % (110 €/t). Pour cette qualité, le prix rendu Rouen est donc de : blé Euronext (échéance mai) + 110 €/t A (soit 318,75 €/t le 20/03), pour du mars/avril. Sur la récolte 2012, c’est le calme plat, en l’absence de vendeurs. Le rendu Rouen se situe à blé Euronext (échéance novembre) + 65 €/t A (soit 264,5 €/t le 20/03).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Cooperl reprend l’ancien abattoir GAD
Cooperl Arc Atlantique (Lamballe, Côtes d’Armor) a annoncé vendredi soir 2 avril la signature d’un accord par lequel il se porte…
Du Simplement bon au Bio le responsable, Fleury Michon déploie une série d'arguments répondant à toutes les attentes. © Fleury Michon
Jambon : Fleury Michon revoit sa segmentation pour détrôner Herta
Le prix, le goût et l’engagement sociétal sont les trois attentes saillantes de consommateurs de jambon, selon la nouvelle équipe…
Bernard Boutboul, président de Gira Conseil, s'attend à une ruée dans les restaurants pour leur réouverture. © Adrien Olichon sur Unsplash
Perspectives optimistes pour la restauration post-Covid
Les derniers mois ont été éprouvants pour la restauration, mais le secteur n’a pas autant reculé qu’on aurait pu le craindre,…
La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

Le grossiste bio Relais Vert ouvre un nouvel atelier de conditionnement
Relais Vert poursuit sa croissance avec l’ouverture de Bilodev, un nouvel atelier de conditionnement 100% dédié aux produits…
Avril veut vendre les oeufs Matines et ses activités de transformation animale
Portant de nouvelles ambitions, notamment vers les protéines végétales, le groupe Avril annonce vouloir céder les œufs Matines et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio