Aller au contenu principal

Le colza au-dessus de 500 euros

Le rapport USDA du 30 mars a déclenché une forte hausse sur le marché des oléagineux. Les conditions climatiques aux États-Unis favorisent les semis de maïs au détriment du soja. Le colza suit la tendance, voire la précède, et franchit les 500 euros par tonne.

Outre-Atlantique, les cours du soja américain évoluent à la hausse en ce début de semaine à la Bourse de Chicago (CBot), soutenus par les estimations en baisse des semis de soja et des productions en Amérique latine (Brésil et Argentine).
Selon le rapport du département américain de l’Agriculture (USDA) publié vendredi dernier, les superficies plantées en soja aux États-Unis, premiers producteurs mondiaux de graines oléagineuses, perdraient 1 % à 29,9 millions d’hectares (Mha) contre 30,3 Mha. Cette perte de surface intervient alors que les analystes ne cessent de réviser à la baisse les estimations de production de soja en Amérique latine en raison de la sécheresse installée depuis plusieurs mois, ce que devrait confirmer l’USDA la semaine prochaine dans un nouveau rapport sur l’offre et la demande mondiales.

Forte dynamique de la demande de soja

Le retour des opérateurs non commerciaux sur le marché du soja est à la hauteur des révisions de production en Amérique du Sud. Selon le rapport de la Commission de surveillance des marchés à terme américaine (CFTC), la position des opérateurs financiers (hors indiciels) n’a jamais été aussi importante : 171 000 lots. Ils étaient nets vendeurs de 23 000 lots à la fin du mois de novembre dernier, ce qui représente un volume d’achat net de 26 millions de tonnes (Mt) de soja en quatre mois… Et les révisions à la baisse des productions sud-américaines se poursuivent. Le gouvernement argentin prévoit maintenant une production de soja de 44 Mt. Globalement, on peut estimer que la production sud-américaine de soja affichera une baisse de 15 à 20 Mt par rapport à 2011. Dans le même temps, la dynamique de la demande est plus forte qu’on ne l’attendait. Aux États-Unis, l’association des triturateurs (NOPA) a annoncé que la trituration du mois de février 2012 avait dépassé de 9,2 % le volume mis en œuvre en février 2011 : 3,7 Mt contre 3,4 Mt. De surcroît, les différentes publications relatives aux importations chinoises affichent un très grand optimisme pour les mois à venir. COFCO – entreprise étatique chinoise – a même récemment affiché une prévision d’importation de soja record en juin prochain, de l’ordre de 7 Mt. Les marges de confort sur le marché du soja sont maintenant érodées. Pour espérer répondre à la demande mondiale, les récoltes à venir ne devront donc pas décevoir.
Au rapport haussier du département américain de l’Agriculture viennent s’ajouter des indicateurs économiques encourageants tant aux États-Unis qu’en Chine, où l’indice des produits manufacturés confirme une croissance qui reste soutenue sur le continent asiatique. Côté business, il convient de noter un nouvel achat la semaine dernière de 120 000 tonnes de soja américain par la Chine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

La France possède les plus grandes surfaces de légumes secs bio dans le monde

Avec près de 131 070 hectares de surfaces de légumes secs cultivées en agriculture biologique en 2019, la France se hisse à la…

 © Andreas GOllner de Pixabay
Quelle répercussion au consommateur de la hausse du coût de l’aliment  des animaux ?

Les coûts alimentaires n’ont cessé de progresser ces derniers mois pour les éleveurs, toutes productions confondues. En…

 © Gabriel Omnès
Soja bio : les surfaces en conversion ont presque doublé en un an

Les surfaces de soja bio en France continuent leur percée. À en croire les données du rapport de statistiques des…

[PPA] Alimentation animale : la Chine augmentera ses achats de 15,6 Mt en 2021

En décembre 2020, l’Empire du milieu annonçait que son cheptel porcin avait augmenté plus rapidement que prévu atteignant déjà…

 © Steve Buissinne de Pixabay
Huile d’olive : en France une campagne 2020-2021 disparate

Selon les premières estimations diffusées par FranceAgriMer, la production française d’huile d’olive devrait augmenter…

Evolution du cours du cacao sur le marché à terme de Londres
Le marché du cacao patine avec la troisième vague
Le marché mondial du cacao subit de plein fouet les effets d’une troisième vague en Europe. La demande atone conjuguée d’une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio