Aller au contenu principal

Le bio en équilibre (encore) fragile !

Le bio en équilibre (encore) fragile !
© Pixabay

Les marchés du bio se trouvent au creux de la vague. Les cycles économiques sont ainsi faits qu’après les périodes de croissance suivent, la plupart du temps, des cycles de ralentissement, d’intensité et d’amplitudes différentes. Et les marchés des produits biologiques ne dérogent pas à la règle. La consommation de produits biologiques a tendance à se tasser un peu, et particulièrement sur certains marchés emblématiques, comme les produits laitiers ou les œufs, où l’offre dépasse, de manière conjoncturelle diront certains, la demande. Les conversions ont été fortes ces dernières années, entraînant un embouteillage de produits à un moment où les consommateurs vont regarder quelque peu ailleurs. Il est question d’y retrouver un équilibre pour éviter une déperdition de valeur, tandis que de nouvelles productions en cours de conversion vont arriver sur le marché. Le bio doit retrouver de l’attrait auprès des consommateurs davantage attirés par les promesses qualité d’autres labels comme la HVE, le ZRP, etc. Alors que l’Agence bio fête les 20 ans de sa création, l’heure est à la rétrospective, mais également à une projection sur l’avenir. En vingt ans, l’agriculture biologique a connu de nombreux soubresauts. Mais, les surfaces cultivées en bio en France ont été multipliées par sept et le nombre d’exploitations bio par six. Aujourd’hui, plus de neuf Français sur dix sont consommateurs de produits biologiques, rarement pour certains, régulièrement ou exclusivement pour d’autres. Le marché a été multiplié par treize sur cette période pour atteindre 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Que de chemin parcouru en deux décennies ! Il est désormais temps de se projeter et de construire des filières pour les prochaines années.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Les Marchés.

Les plus lus

Avril confirme entrer en négociation exclusive avec Bigard pour la cession d'Abera et Porcgros
Comme nous l'annoncions dans notre dernier hebdomadaire, Bigard s'apprête à reprendre les sociétés Abera et Porcgros, propriétés…
Egalim 2 : pas de contractualisation avec les grossistes ni sur les marchés aux bestiaux
La loi Egalim 2 n’oblige pas les éleveurs à contractualiser sur marchés de bétail vif. Elle maintient aussi le régime commercial…
Infographie abattages français
[Infographie] La Bretagne, première région d'abattage en France

Cette infographie s'appuie sur les données 2020 d…

Nouvelle salve entre Inaporc et Cooperl sur le financement de l’équarrissage
L’interprofession du porc et la première coopérative porcine campent sur leurs positions respectives quant à la Cotisation…
UFC-Que Choisir, Greenpeace et WWF France s'attaquent aux promesses des labels et signes de qualité alimentaires
UFC-Que Choisir, Greenpeace et le WWF France ont présenté le 28 septembre les résultats de leur étude sur la véracité et les…
Les œufs de poules élevées au sol ou en plein air sont recherchés par les ménages et les industriels.
Progression des achats d’œufs d’élevages au sol et d’ovoproduits de poules élevées en plein air
Les consommateurs plébiscitent les œufs de poules élevées au sol cette année 2021, tandis que les IAA augmentent leurs achats d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 704€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Les Marchés
Bénéficiez de la base de cotations en ligne
Consultez vos publications numériques Les Marchés hebdo, le quotidien Les Marchés, Laiteries Mag’ et Viande Mag’
Recevez toutes les informations du Bio avec la newsletter Les Marchés Bio